Cacao : Au cours de la saison 2020-2021, le Cameroun a produit le meilleur volume de fèves de qualité depuis 20 ans

0

– (Investir au Cameroun) – La lutte pour l’amélioration de la qualité du cacao au Cameroun, lancée il y a plus de 10 ans par le gouvernement et l’Interprofession Cacao-Café, commence clairement à porter ses fruits. Selon le bilan établi par l’Office national du cacao et du café (ONCC), théoriquement plus de 226 300 tonnes de fèves sur 292 471 tonnes sont rentrées à la station à la fin de la saison cacaoyère 2020-2021 le 15 juillet 2021. produits au cours de la campagne ont fait l’objet de contrôles de qualité avant exportation.

« En termes de qualité, la campagne 2020-2021 a battu tous les records », souligne l’ONCC dans son rapport de fin de campagne. En effet, on apprend que la campagne 2020-2021 ne fait pas que montrer  » le meilleur volume jamais « , en termes de volume de fèves soumis au contrôle qualité, mais aussi «  le meilleur pourcentage de fèves de classe I (bonne qualité, NDLR) des vingt dernières années » révèle l’ONCC.

Dans le détail, on apprend que le Cameroun a produit 40 % de fèves de classe I (également appelées bonnes fermentées) au cours de la dernière saison, selon le référentiel FCC (Fédération du Commerce du Cacao), mis en place en collaboration avec l’Organisation Internationale de Normalisation (ISO ). . En comparaison, les volumes de fèves exportés en classe I au cours des campagnes 2016-2017 et 2017-2018 ont culminé à seulement 1 099 et 8 933 tonnes, respectivement, selon les données du ministère du Commerce.

Le Cameroun est passé maître dans l’exportation de fèves de qualité II (Fair Fermenté équitable), représentant souvent jusqu’à 80% des exportations du pays. Lors de la dernière campagne, le Cameroun n’a expédié que 54% des fèves de cette catégorie sur le marché international. Dans le même temps, on apprend que les volumes de fèves hors normes (non exportables en terme de qualité), ils n’ont culminé qu’à 6%.

Cette amélioration de la qualité de la fève produite au Cameroun est le résultat de plusieurs mesures prises par l’Etat et les opérateurs économiques depuis de nombreuses années, compte tenu de la décote que connaît l’origine camerounaise sur le marché international. Parmi ces mesures, on peut citer la distribution de bâches aux producteurs, pour éviter que les fèves ne sèchent sur le bitume, comme cela a pu être observé dans de nombreuses zones de production.

Parmi ces mesures, on trouve également la réhabilitation des étuves de séchage dans les bassins dans lesquels se déroule la récolte pendant la saison des pluies ; l’introduction par le gouvernement et certains opérateurs d’une prime pour la qualité et la production de cacao certifié ; ou la création de centres d’expertise de transformation post-récolte du cacao, qui, grâce à des équipements spéciaux, permettent d’obtenir des fèves de qualité supérieure.

Brice R. Mbodiam

A lire aussi :

25-03-2021 – Promotion du cacao de qualité : l’Etat camerounais octroie une prime de 774 millions de FCFA aux producteurs

20-10-2020 – Le Cameroun inaugure deux nouveaux centres de connaissances pour la transformation post-récolte du cacao

.

#Cacao #cours #saison #Cameroun #produit #meilleur #volume #fèves #qualité #depuis #ans

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire