Cameroun – Electricité : ENEO réclame des arriérés de 150 milliards FCFA à l’Etat et ses affiliés à fin juillet 2022

0

Cette ardoise est principalement destinée aux mairies, aux hôpitaux de référence et aux universités d’Etat. La compagnie d’énergie basée au Cameroun a récemment lancé une opération de collecte forcée auprès de ces clients insolvables.

L’Etat brille encore et encore avec son insolvabilité contre la société Énergie du Cameroun (Eneo). Selon une source hautement crédible à la direction générale de la société leader du segment de la distribution d’électricité au Cameroun, l’Etat et ses subdivisions avaient accumulé une dette de 150 milliards de FCFA à fin juillet 2022. Dans cette liste, la part des universités d’Etat, des mairies et des hôpitaux de référence est de 24 milliards de FCFA, et ce depuis des années. Toujours, « Les mairies, les hôpitaux de référence et les universités d’État sont classés comme structures autonomes et ont donc la capacité de gérer leurs factures d’électricité à partir de leur propre budget », on le regrette chez ENEO. L’État s’est engagé à payer leurs factures, et ne le fait pas toujours intégralement et dans les délais, ce qui a de lourdes conséquences sur la situation financière du secteur électrique et ne permet pas à ENEO d’optimiser ses performances.

Par ailleurs, l’énergéticien camerounais s’est engagé dans une « collecte forcée ” ces derniers temps, ont déjà servi pour ces structures de “ lettres de rappel et rappels ENEO envisage de suspendre la fourniture d’électricité à ces structures, hors hôpitaux, dans les prochains jours, avec lesquels des pourparlers devraient déboucher sur d’autres options de règlement de la dette.

A noter que la dette d’ENEO envers ses fournisseurs et autres acteurs du secteur, en l’occurrence Electricity Development Corporation (EDC), National Electricity Transport Company (SONATREL), Globeleq, etc., est de 172 milliards de FCFA. Le versement par l’Etat de ses 150 milliards de lei permettrait à ENEO d’accompagner le règlement de sa dette et de regagner la confiance de ses fournisseurs.

La société camerounaise de l’énergie salue néanmoins les efforts de l’Etat pour rembourser ses dettes. En effet, la dernière opération de règlement a été réalisée fin 2021, sur une enveloppe de 118 milliards de FCFA versée par l’Etat à ENEO, qui a permis d’assainir les finances du secteur au profit des acteurs des segments transport et production en particulier.

#Cameroun #Electricité #ENEO #réclame #des #arriérés #milliards #FCFA #lEtat #ses #affiliés #fin #juillet

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire