Cameroun – Fabrication du pain: Le prix de vente du pain divise les boulangers et les livreurs dans la région de l’Ouest

1
41


Cette querelle est née de la forte hausse du prix de la farine de blé depuis janvier 2021.

Le prix de vente du pain divise les boulangers et les livreurs dans la région de l’Ouest, au point que des rumeurs circulent depuis une semaine selon lesquelles le prix du pain est à la hausse. Une « fausse rumeur » selon le journal national bilingue Cameroun Tribune en kiosque le 15 avril 2021. En effet, le prix du pain ne changera pas pour le consommateur, c’est le prix de la vente du pain entre le boulanger et le livreur qui trouvera le prix approuvé par le ministère du Commerce .

Un boulanger interrogé par le journaliste du journal explique que le problème est ailleurs et concerne les désaccords entre les boulangers et les livreurs sur les marges bénéficiaires.

«En effet, depuis 2009, selon un protocole d’accord signé entre le ministère du Commerce et le Syndicat camerounais des employeurs de la boulangerie, le prix de vente de la baguette de 200 grammes pour les revendeurs a été fixé à 105 FCFA et à 125 F.CFA à la boulangerie, mais aussi dans le quartier. À cette date, le sac est de 50 kilogrammes des coûts de farine de blé 18 000 FCFALongtemps après, ce prix baissera jusqu’à ce qu’il atteigne 13 000 FCFA le sac en 2016. Face à cette situation heureuse, les boulangers fixeront le prix de vente du pain aux livreurs en 90 FCFA, même 85 FCFA, témoigne un boulanger

Cependant, en raison de la pandémie de coronavirus, les prix de la farine ont augmenté depuis janvier 2021, au point qu’ils atteignent maintenant 18600 FCFA même 19 000 FCFA le sac de 50 kilogrammes pour certaines gammes. Afin de ne pas faire demi-tour à perte ou d’augmenter le prix du pain pour le consommateur, les boulangers ont ajusté à la hausse le prix de vente du pain aux livreurs. Par exemple, ils sont réduits de 90 FCFA à 105 FCFA afin qu’ils livrent à leur tour aux détaillants à 115 FCFA. Ils doivent vendre le pain aux consommateurs à 125 FCFA. La marge bénéficiaire de 35 FCFA, qui a fait la chance de ces deux maillons de la chaîne de distribution, a été réduite à 20 FCFA. D’où le grincement des dents observé ces derniers jours « , il continue.

Un vendeur de pain à Bafoussam et Bandjoun explique que: ‘J’étais capable de faire ça avoir un revenu journalier de 8 000 FCFA après évacuation du carburant et autres dépenses. Aujourd’hui, je ne peux même pas obtenir 2 000 FCFA par jour « , nous pouvons lire.

Pour les boulangers, la baisse des prix de la farine pourrait ramener le calme dans ce secteur.

Wilfried SUPPRIMER



Source link

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: