Cameroun – Inflation : le ministre du Commerce appelle l’Organisation mondiale du commerce (OMC) au sauvetage

0

Dans la lettre qu’il a adressée à la directrice générale Ngozi Okonjo-Iweala, Luc Magloire Mbarga Atangana dit craindre une « explosion sociale » et laisse entendre qu’elle prend rapidement des initiatives fortes en direction d’un certain nombre d’institutions et d’instances. économie.

L’inflation dans le commerce international provoque l’insomnie du ministre camerounais du commerce Luc Magloire Mbraga Atangana. Equinoxe Télévision s’est intéressée cet après-midi à son journal bilingue, à la lettre à l’air alarmiste, qu’elle a adressée au directeur général de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) Ngozi-Okonjo Iweala le 2 septembre 2021. On peut y lire que la survenue du Covid-19 est une source de perturbations et de dysfonctionnements graves dans les chaînes d’approvisionnement des marchés internationaux. Selon lui, celles-ci semblent avoir pris de l’ampleur depuis le début de 2021.

Il cite en exemple « La hausse des prix des matières premières, la hausse vertigineuse des prix des produits alimentaires et l’explosion du coût du fret maritime » et appelle Mme Ngozi-Ikeala à venir en aide à des pays comme le Cameroun, qui traversent de graves périodes d’inflation. Mbarga Atangana craint une explosion sociale et appelle l’OMC à réagir. Il lui propose d’en prendre rapidement « Des initiatives fortes » envers des agences telles que le FMI, la Banque mondiale ou le G20 « pour trouver des voies et moyens qui peuvent contrecarrer les effets dévastateurs de cette catastrophe émergente ».

Interviewé par Equinoxe Télévision, l’économiste Edmond Kuate précise qu’avec cette correspondance le gouvernement camerounais admet qu’il ne peut pas proposer de solution à la hausse des prix. Il pense avoir frappé à la mauvaise porte. Selon l’expert, la réglementation de l’OMC « Limité au respect par les partenaires multilatéraux des accords commerciaux signés et des instruments juridiques associés et intégrés comme partie intégrante de l’Accord de Marrakech ». Selon lui, cela n’a rien à voir avec une violation des accords ou une dérégulation recherchée de mauvaise foi par certains partenaires.

Il propose d’arrêter les importations de produits comme le riz et de mettre en place des chaînes de valeur pour la production locale. Il pense qu’il vaut mieux ne pas dépendre de la production internationale

.

#Cameroun #Inflation #ministre #Commerce #appelle #lOrganisation #mondiale #commerce #OMC #sauvetage

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.