Home Economique Cameroun : la BICEC accusée d’avoir fait disparaître 7 millions du compte bancaire d’un homme mort [ Témoignage ]
Economique

Cameroun : la BICEC accusée d’avoir fait disparaître 7 millions du compte bancaire d’un homme mort [ Témoignage ]

Je vous raconte une situation scandaleuse à la BICEC dont ma famille est victime.

En effet, à sa mort, le Sieur Nlinya avait laissé un montant de 7 500 000 milles sur son compte bancaire. Montant faisant partie de l’héritage des enfants.

4 ans après le décès, l’aîné de la famille découvre un chèque de la BICEC et décide de se rendre à la BICEC de Yaoundé pour s’enquérir de la situation et de l’état du compte bancaire de M. Nlinya Joseph (le défunt).

Dès qu’elle est arrivée à la banque, la caissière lui a fait comprendre qu’ils ne recevaient pas d’étrangers, mon frère qui était en colère a demandé à voir le directeur de la banque parce qu’il voulait que le compte de notre défunt père et les connaisse. devait être utilisé pour obtenir cet argent.

Après des insistances répétées et haussé le ton, ce directeur était sorti et nous avait demandé de prendre les relevés de compte, taisez-vous : il s’est avéré que chaque année après la mort de M. Nlinya Joseph, 1 million 500 mille étaient retirés chaque année et le la dernière transaction a eu lieu en février 2020 et seulement 45 miles manquaient sur le compte.

Choqué, mon frère aurait demandé qui se cachait derrière ces enregistrements ? Ils ont sorti le nom d’un de nos frères décédé sur un faux jugement d’hérédité et nous ont fait comprendre que l’argent avait été retiré de la BICEC à Bamenda et qu’il fallait aller le réclamer.

Alors plusieurs questions se posent : D’où vient ce jugement d’hérédité fait à Bamenda et datant de 2 ans, mais notre père vivait à Bangangté et était décédé il y a 5 ans ? Pourquoi une banque de cette taille lui aurait-elle permis une fausse transaction depuis Bamenda et pourtant le défunt était inscrit à la BICEC à Yaoundé où il effectuait ses transactions ? Pourquoi utiliser le nom d’un fils décédé il y a 4 ans, soit un an après le décès du défunt, pour faire la transaction pour que le dernier soit février 2020 ?

Bon, après un tour du Bicec Bamenda on nous a dit que c’est à la banque de Yaoundé que tout se passe et qu’ils ne reconnaissent pas les faits.

#Cameroun #BICEC #accusée #davoir #fait #disparaître #millions #compte #bancaire #dun #homme #mort #Témoignage

Ref. : 237online.com

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A LIRE AUSSI ...

Kenya : les médecins entament une cinquième semaine de grève

Des centaines de médecins et autres praticiens kenyans ont manifesté mardi pour...

Propositions de SACRI International pour lutter contre les crimes rituels au Gabon

Masque Nunuma du Burkina Faso Au Gabon, comme dans de nombreux pays...

Sénégal : saisie record d’une tonne de cocaïne par voie terrestre

Saisie de drogue au Sénégal Les autorités douanières sénégalaises ont mis la...

Le Sahara a-t-il rapproché Mohammed VI et Emmanuel Macron ?

Emmanuel Macron et Mohammed VI Le roi du Maroc, Mohammed VI, est...

[quads id=1]