Cameroun : l’argent de l’APEE au cœur de toutes les cupidités dans la région de l’Ouest

0
14

Estimées à 4,5 milliards de FCFA dans une étude menée en 2017 par Zenü Network, un réseau d’organisations de la société civile, les ressources mobilisées par les APEE sont destinées à pallier les insuffisances financières de l’Etat dans la formation et l’éducation des jeunes pour pallier, a devenu aujourd’hui un revenu et un fonds de commerce pour de nombreux acteurs qui l’utilisent à pleins bras.if(typeof __ez_fad_position != ‘undefined’){__ez_fad_position(‘div-gpt-ad-237online_com-medrectangle-3-0’)};

En effet, ces dernières années et alors que les APEE se sont imposées dans le paysage des lycées comme une sorte de machine à sous qui génère chaque année d’énormes flux financiers, certains individus ont endossé le rôle de présidents et trésoriers de leur profession. La limitation des mandats à deux ans, renouvelable une fois, n’a rien changé. Ils écument les écoles à la recherche d’un nouveau poste dès que les circonstances les obligent à se retirer, sans enchaîner avec un ensemble de chaises musicales comme Vladimir Poutine et Dimitri Medvedev en Russie. Par ailleurs, les responsables des APEE se plaignent du non-remboursement par les chefs d’établissements des sommes empruntées pour préfinancer le fonctionnement des structures scolaires à la rentrée, en attendant le transfert par Minesec des parts découlant des frais dus. Aider ! Les vautours sont de retour !

Comme un appât qui attire les vautours, l’argent de l’APEE a suscité la cupidité d’autres rapaces qui sont arrivés et ont imposé la loi du plus fort. Et parmi ces nouveaux venus dans la jungle scolaire, les autorités administratives dont certaines se sont érigées en « patrons » et PDG des APEE : « J’ai l’honneur de bien vouloir vous demander l’Assemblée Générale du Lycée Classique de Bafoussam pour vendredi , 27 novembre 2020 à 10h pour la nomination des parents délégués qui à leur tour installeront un nouveau bureau exécutif suite au scandale financier enregistré par le bureau sortant En raison de la circonstance j’exige (souligné par nous) la présence effective de tous les sortants bureaux… », écrit le sous-préfet d’un des trois arrondissements du Mifi. Cette tentative a échoué après l’arrêté du gouverneur lui demandant de « reporter (son) initiative pour permettre à la fonction actuelle d’arriver au terme de son mandat… », réitérait le même sous-préfet en avril 2021 en convoquant personnellement les assemblées générales des APEE. de trois lycées qu’il présidait, au mépris de la circulaire n°15/08/MINESEC/CAB du 19 août 2008 faisant du représentant de l’autorité administrative aux assemblées générales des APEE un simple « observateur ».

C’est dans le même registre, mais de manière encore plus vorace, que l’Association des Responsables des APEE de l’Ouest (ARAPEE) et l’Association des Professionnels de l’Enseignement (ASPEDUC) sont inscrites réclamant en violation flagrante du règlement sur la gestion des fonds de l’APEE, de recruter, nommer, former, employer et rémunérer les enseignants intérimaires de la région, sur la base du retrait obligatoire d’un tiers des fonds de chaque APEE avec le prétexte angélique d’assurer un meilleur avenir professionnel et des conditions de vie plus décentes pour cette importante catégorie de salariés. Une idée louable s’il en est, mais qui, par son amateurisme, montre une grosse arnaque cousue au fil blanc.

Saisi par l’Organisation nationale des parents pour la promotion de l’éducation et du développement (ONAPED), le Délégué régional des Enseignements secondaires de l’Ouest n’a pas usé de quatre voies pour dénoncer cette tentative de s’emparer des fonds de l’APEE : nature de ces initiatives (. ..), je constate d’une part que les textes actuellement en vigueur réglementant le fonctionnement de l’APEE (…) prévoient que lesdits fonds sont pour l’essentiel automatiquement inclus dans la rubrique « projet d’école » propre à chaque unité scolaire, et d’autre part que ces textes ne prévoient pas de structure de coordination des PTA des établissements, ni de gestion d’une partie desdits fonds par une structure extérieure extérieure aux établissements.En conséquence, la délégation régionale veillera à ce que, dans son domaine de compétence, les règles régissant le fonctionnement des PTA sont scrupuleusement respectées dans les établissements ».
Des milliards en jeu…

if(typeof __ez_fad_position != ‘undefined’){__ez_fad_position(‘div-gpt-ad-237online_com-medrectangle-4-0’)};On ne peut comprendre cet intérêt apparent de certains pour les APE qu’à travers le prisme des milliards mobilisés par les parents des collégiens en Occident. La lutte actuelle vise à maîtriser sa gestion en l’utilisant avec désinvolture. Même l’argument de l’accélération du processus de décentralisation et de développement local avancé par l’ARAPEE ne tient pas la route, d’autant plus que les contributions parentales dans les PTA ne sont ni une taxe ni une taxe et encore moins une redevance comme le prévoit la loi n°2009. /019 du 15 décembre 2009 sur les impôts locaux (Titre VII, article 118). Si le Conseil régional veut recruter, nommer et rémunérer des enseignants intérimaires dans le cadre de son Comité d’éducation, il devra mobiliser ses propres ressources qui relèvent du domaine de la loi.

L’ONAPED, observatoire parental et analyste des politiques éducatives, a déjà fait connaître sa position sur le transfert de fonds des APEE dans un communiqué et dans son récent communiqué. « Compte tenu de la clarification ainsi donnée par la plus haute instance de l’enseignement secondaire en Occident, l’ONAPED appelle une nouvelle fois à la vigilance des enseignants temporaires en particulier et de la communauté éducative en général contre une entreprise risquée qui pourrait engendrer des frustrations, sources de troubles et de troubles sociaux. tensions », a écrit le secrétaire exécutif.

Augustin NTCHAMAND

#Cameroun #largent #lAPEE #cœur #toutes #les #cupidités #dans #région #lOuest

Ref. : 237online.com

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: