Home Economique Cameroun – Loi de finances 2023 : l’entrepreneure en technologie Rebecca Enonchong propose de réduire le train de vie de l’État contre la hausse des impôts
Economique

Cameroun – Loi de finances 2023 : l’entrepreneure en technologie Rebecca Enonchong propose de réduire le train de vie de l’État contre la hausse des impôts

Ce militant panafricain proteste contre l’augmentation de l’assiette fiscale prévue dans le budget de l’Etat pour l’exercice 2023, alors que les dépenses liées au confort des fonctionnaires deviennent de plus en plus importantes.

L’Assemblée nationale du Cameroun a approuvé le budget de l’Etat du Cameroun pour l’exercice 2023 dans la nuit du dimanche au lundi 5 décembre 2022. Les revenus et les dépenses s’élèvent à 6345,1 milliards de FCFA. Cette enveloppe, en augmentation de 267,7 milliards par rapport à l’exercice 2022, en raison de divers facteurs régissant la conjoncture économique internationale, connaît une augmentation importante, se traduisant par une augmentation de l’assiette fiscale.

A titre d’illustration : les coûts de certains services publics devraient augmenter. Le prix du timbre fiscal passera donc de 1 000 à 1 500 francs CFA. C’est également le cas pour les vignettes automobiles, qui connaîtront une augmentation de 35 à 100 %. Pour les véhicules de « 2 à 7 CV ; on passe de 15 000 FCFA à 30 000 FCFA ; 8 à 13 CV, de 25 000 FCFA à 50 000 FCFA ; 14 à 20 CV, de 50 000 FCFA à 75 000 FCFA ; plus de 20 CV de 150 000 FCFA à 200 000 FCFA », note la journaliste Annie Payep dans un tweet du mercredi 7 décembre 2022.

Selon l’entrepreneur technologique Rebecca Enonchong, nous pourrions nous passer de cette augmentation d’impôt simplement en réduisant le train de vie de l’État.  » Les impôts au Cameroun ont été augmentés, certains de 100%. C’est parce que les caisses sont vides. N’est-il pas temps de réduire le train de vie des fonctionnaires ? Arrêtez d’acheter de nouveaux véhicules, des améliorations à domicile, des bons de carburant, des missions de hauts fonctionnaires ? », suggère le militant panafricain.

L’une des mesures qu’elle estime qu’il n’est pas approprié que le gouvernement fasse appliquer est l’abolition du paiement des tests Covid-19 que les passagers doivent payer à leur arrivée au Cameroun car,  » cela coûte des milliards à l’État et il n’y a aucune raison de santé valable pour continuer ce marché ‘, analyse-t-elle.

#Cameroun #Loi #finances #lentrepreneure #technologie #Rebecca #Enonchong #propose #réduire #train #vie #lÉtat #contre #hausse #des #impôts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[quads id=1]