Cameroun – Plaidoyer: Femmes chefs d’entreprise pour une féminisation de l’entrepreneuriat

0
51


Le sujet a été abordé lors de la première édition du Dîner-débat des femmes, organisé le 17 avril 2021 à Douala.

Comment promouvoir la féminisation de l’entrepreneuriat? La question était au cœur de la première édition du Women’s Diner Debate, qui s’est tenue dans la ville de Douala le 17 avril 2021.

Les participants à ce débat ont travaillé sur deux sous-thèmes. Le premier sous-thème concernait la féminisation des emplois et la politique des quotas dans les entreprises. Selon le journal Le Messager rapportant cette information dans son édition du 19 avril 2021, « C’est un appel que les femmes leaders et chefs d’entreprise aimeraient promouvoir auprès des agences gouvernementales et des chefs d’entreprise, afin que les femmes deviennent plus proéminentes dans les entreprises et les administrations. »

Pour Appeler Laurette Tene, co-fondateur et directeur de la publication du magazine international « Dirigeantes », par exemple en France, «Il existe une loi sur le pourcentage dans les grandes entreprises et les conseils d’administration. En Allemagne, une loi dans ce sens est en vigueur depuis janvier 2021. Dans certains pays africains, la tendance a encore progressé. Par exemple, les politiques au Rwanda et en Éthiopie ont assuré l’égalité professionnelle entre les hommes et les femmes », rapporte The Messenger.

Cependant, cette politique de quotas n’a pas reçu le soutien unanime des femmes. « Pour Angélique Touenguène, elle milite bien plus pour l’amélioration des compétences des femmes que pour la politique de quotas, car la politique peut conduire à des incompétences qui ne peuvent être contrôlées au sein de l’entreprise », illuminé.

Le deuxième sous-thème était axé sur la création d’un fonds d’investissement pour les femmes, un fonds d’investissement qui devrait servir à stimuler l’entrepreneuriat féminin. «Les dames ont exploré les voies et moyens de lancer une telle initiative, des statuts aux règles de la maison, en passant par la collecte de fonds et les conditions de crédit. Le fonds d’investissement doit-il être constitué sous la forme d’une coopérative, d’une tontine ou d’une banque? Devraient-ils demander une aide d’État? Les dames ont exploré toutes ces routes », dit le journal.



Source link

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: