Cameroun : Plus de 52% des entreprises ont des problèmes de financement

0

Le Symposium international sur l’entrepreneuriat social pour le développement durable en Afrique subsaharienne, qui s’est tenu à Yaoundé le 26 août 2022, a permis aux experts camerounais, ainsi qu’à ceux du Ghana et du Burkina Faso, de trouver des solutions.

Des experts du Ghana et du Burkina Faso ont rencontré ceux du Cameroun à l’hôtel Djeuga à Yaoundé, dans le cadre d’une recherche sur l’entrepreneuriat social et solidaire. Et dans ce domaine, ces trois pays ont les mêmes problèmes. Les stratégies partagées le 26 août 2022 pourraient être le début d’une solution pour développer l’entrepreneuriat social et solidaire. Nous sommes convaincus que les recommandations issues du Symposium international sur « L’entrepreneuriat social pour le développement en Afrique subsaharienne : leçons tirées de l’incubation d’entreprises dans les pays cités » seront le début d’une solution. La question du financement des entreprises d’économie sociale et solidaire a été abordée lors de ce colloque organisé par la Fondation Denis et Lenora Foretia. Leçons tirées de l’incubation d’entreprises au Cameroun, au Burkina Faso et au Ghana avec un financement du Centre de recherches pour le développement international (CRDI). Ce projet consiste à cartographier les pratiques d’incubation d’entreprises de ces pays et à voir comment ces pratiques contribuent aux objectifs de développement durable (ODD) et favorisent ainsi l’entrepreneuriat social.

L’objectif de ce symposium était de présenter les résultats de la recherche aux parties prenantes. Cela a permis d’échanger sur la voie à suivre pour renforcer l’efficacité des structures d’appui aux entreprises et leur engagement à contribuer à l’atteinte des ODD dans ces différents pays. « Les principaux résultats de nos enquêtes montrent que les entreprises sociales font face à un réel problème de financement. Plus de 52% des entreprises sociales interrogées au Cameroun ont identifié un problème de financement comme un obstacle majeur au développement de leur entreprise. Ce résultat est conforme à ce qui existe dans la littérature sur la plupart des entreprises subsahariennes confrontées à des difficultés de financement », a déclaré Dr. Jean Cédric Kouam, chef de la division des affaires économiques du Nkafu Policy Institute. L’autre constat est l’amateurisme du personnel employé dans l’entrepreneuriat social. « Nous avons également constaté que les entreprises sociales manquent de main-d’œuvre qualifiée. Car pour accompagner les entreprises en difficulté, il faut vraiment du personnel de qualité et qualifié. Il y a donc un problème de qualification et de compétence au sein des entreprises », a-t-il dit.

Par la suite, des solutions ont été discutées pour accroître le développement de l’entrepreneuriat social. « Ce qui nous intéresse aujourd’hui, c’est de savoir que quelque chose se fait sur le terrain, mais un renforcement des capacités est nécessaire. Nous devons renforcer la capacité des entreprises sociales ; renforcer les capacités des structures d’appui ; faciliter la collaboration entre les financeurs des structures d’accompagnement afin que ces structures d’accompagnement puissent véritablement accompagner les entreprises dans la mission sociale qu’elles se sont fixées », a déclaré Dr. Jean Cédric Kouam.

Achille Chountsa / 237online.com

#Cameroun #des #entreprises #ont #des #problèmes #financement

Ref. : 237online.com

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire