Cameroun – Sur les marchés : Ail et citron toujours chers

0

La journée a fait le tour de plusieurs marchés de la capitale, notant la hausse des prix de certains aliments.if(typeof __ez_fad_position != ‘undefined’){__ez_fad_position(‘div-gpt-ad-237online_com-medrectangle-3-0’)};

Deux poignées de main d’ail à 500fcfa

Grâce à ses propriétés antiseptiques, la consommation d’ail permet de lutter contre diverses maladies. Bien sûr, la science moderne n’a pas validé toutes ces croyances, mais on peut les consommer sans excès : quelque chose que beaucoup de Camerounais ont adopté. Certains l’utilisent également pour purifier leur maison ; ils disent. L’ail repousse les pouvoirs occultes. Dans la « filière ail », sur le marché du Mfoundi, deux poignées de main d’ail valent 500 Fcfa. Les kilos sont vendus 2500 au lieu de 1500 comme au mois de février, période où l’ail est abondant. Au huitième marché, un vendeur nous apprend qu’il y a deux semaines le sac de 100 kg d’ail coûtait 200 000 francs CFA et aujourd’hui il faut payer 180 000 francs CFA. Un montant que les commerçants trouvent exorbitant. Selon eux, ce prix est exagéré. « Généralement la même quantité est vendue à 120.000 et dans le pire des cas 150.000 FCFA. Cette fois, nous sommes les perdants », s’exclame Adamou, un commerçant d’ail.

Le citron est toujours cher

Le citron, plébiscité pour ses propriétés thérapeutiques depuis le début du coronavirus au Cameroun en mars 2020, est l’un des ingrédients clés de « le remède miracle contre le Covid-19 ». Les prix varient en fonction du marché. Vert ou jaune, le petit fruit acidulé qui favorise aussi la perte de poids est vendu sur le marché du Mfoundi pour 10 ou 12 à 500 Fcfa. Des tas de 100 ou 200 FCFA sont quasiment introuvables sur ce marché. « Quand le Corona était généralisé vous nous vendiez le citron à 50 FCFA l’unité, nous avons compris que c’était parce que le fruit était très demandé. Maintenant que c’est la saison des pluies et que ça devrait être moins cher, pourquoi 4 petits citrons pour 100fcfa ?, s’étonne, l’air agacé, une femme au foyer près d’un commerçant. Cependant, ce dernier n’a aucune explication. Au marché de Mokolo, cinq citrons sont servis pour 100fcfa, au marché de Melen, quatre petits fruits aigres coûtent 100fcfa.

Le corossol est abondant sur nos marchés

D’apparence vert foncé avec des épines et une chair blanche pulpeuse avec des graines, le cachiment communément appelé corossol est souvent rare et cher sur les marchés camerounais, même pendant la saison. Il est planté de mars à août puis récolté entre juin et septembre. Par exemple, on trouve plus facile sur les étals en ce mois de juin à février, explique un grossiste. Sur les marchés Huitième et Mfoundi, les piles coûtent 500 fcfa et se composent de 3 fruits pas mûrs de taille moyenne. Sur le marché de Melen, en revanche, le fruit mûr est vendu 300 Fcfa pour les plus abordables. Les prix des paniers varient entre 9000 et 15000 fcfa, selon la taille et la qualité des fruits et la taille du panier.

4 doigts de plantain à 500 Fcfa

Sous forme cuite à la vapeur, en purée, frite ou en compote, la banane plantain est l’un des tubercules les plus consommés au Cameroun. La rareté du marché et la forte hausse des prix ont bouleversé de nombreuses ménagères. Face à cette rareté, maman Hélène du marché de Melen récupère tôt le matin le plantain du marché de Mokolo. Le régime plantain qu’elle a l’habitude d’acheter en saison sèche entre 2000 et 3000 fcfa lui coûte actuellement 4000 à 5000 fcfa. Elle est obligée de revendre à partir de 6000 FCFA pour faire un peu de profit. Sur le marché d’Ekounou, 4 doigts de plantain sont vendus 500fcfa ou 1 doigt pour 125fcfa. Les grossistes de l’Achtste Markt expliquent qu’en saison des pluies les vents violents font tomber les bananiers alors qu’ils ne sont pas encore mûrs et que le transport des marchandises devient difficile en raison de l’impraticabilité de la route. « Aucun commerçant ne vend à perdre, nous devons augmenter les prix pour joindre les deux bouts », a déclaré Emmanuel, un grossiste.

Hilary Sipouo (stagiaire)

#Cameroun #Sur #les #marchés #Ail #citron #toujours #chers

Ref. : 237online.com

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: