Cameroun – Travaux publics : ce que compte faire le ministre Emmanuel Nganou Djoumessi pour désengorger les villes de Yaoundé et Douala

0

Plusieurs autoroutes ont été planifiées par le gouvernement camerounais et ont déjà fait l’objet d’études de faisabilité, selon le ministre.

Dans le cadre du développement du réseau routier, le gouvernement camerounais, à travers son Ministère chargé des Travaux Publics, envisage la construction d’infrastructures adaptées au niveau interurbain et à proximité des grandes villes.

Yaoundé

Pour la ville de Yaoundé, le ministre des Travaux publics indique que la phase I des travaux d’aménagement de l’entrée Est est achevée, dont la phase II a été confiée à la société Mgil qui avait démarré les travaux d’urgence en août 2019. Ce dernier a dû arrêter les travaux qu’il ne pouvait plus continuer à préfinancer car la convention de financement n’était pas encore signée. L’accord a donc été signé en août 2021 et le paiement des factures impayées a eu lieu en janvier 2022 explique le ministre dans une interview publiée mercredi 21 septembre dans le Cameroon Tribune.

Le ministre poursuit en disant que les travaux ont commencé avec les études d’exécution et le maintien du trafic. Les mouvements de terrain débuteront dès la fin des pluies et le membre du cabinet rappelle que la cohérence des travaux vise l’aménagement d’un boulevard urbain de 3 x 2 voies soit 9,33 km x 2×3 avec passages souterrains et viaducs.

Quant au nord envahissant de Yaoundé, le ministre reconnaît que l’urbanisation accélérée que connaît la ville depuis plusieurs années a entraîné une augmentation du trafic desservant cette zone, de sorte que la route Yaoundé-Obala, construite dans les années 1980 et réhabilitée en 2014, selon le ministre, ne garantit plus la fluidité de la circulation des personnes et des biens.

Il est prévu pour Yaoundé, un grand projet d’aménagement d’une rocade de 92,35 km, découpée en quatre tronçons. Ce projet déclare le membre du gouvernement, sert de voie de liaison de l’autoroute Yaoundé-Douala au réseau urbain de Yaoundé.

Double A

Pour la pénétrante ouest de la capitale économique du pays, les travaux d’élargissement ont finalement été réceptionnés en première phase le 27 août 2022. La deuxième phase, explique Emmanuel Nganou Djoumessi, qui débutera dès la fin des travaux de cette première phase jusqu’à l’échange de Bekoko, connaît un niveau avancé de maturation et les études d’avant-projet détaillées sont déjà disponibles.

« Il va falloir rechercher et mobiliser des financements. Il faut dire que l’encombrement du trafic à la sortie Ouest de Douala est davantage dû à l’impolitesse de la population occupant les trottoirs et parfois la chaussée, ainsi que les drains destinés à l’assainissement de la chaussée explique le ministre.

Dans la ville de Douala, le projet d’autoroute pour la relier à Yaoundé offrira une autre alternative pour entrer dans la ville de Douala et se connectera au contournement de la capitale économique (47,3 km), projeté entre Dibamba (Inter N3) et Dibombari (Inter N5), avec la construction d’un pont (425m) sur le fleuve Wouri.

Cette rocade est le point d’arrivée de l’autoroute Yaoundé-Douala et sert de point de départ à l’autoroute Douala-Limbé.

Les moyens de se développer

Plusieurs autoroutes ont été planifiées par le gouvernement camerounais et, selon le ministre, ont fait l’objet d’études de faisabilité : Yaoundé-Douala (199 km) ; Edéa-Kribi-Lolabe (130 km) ; Douala-Limbé (70 km) ; Carrefour Yaoundé-Douala-Bafoussam (250 km) ; Bafoussam-Bamenda (116 km) ; Yaoundé-Ngaoundéré-Garoua-Maroua-Kousseri-Ndjamena (1 400 à 1 500 km selon la variante).

Synthèse de Jean Daniel Obama

#Cameroun #Travaux #publics #compte #faire #ministre #Emmanuel #Nganou #Djoumessi #pour #désengorger #les #villes #Yaoundé #Douala

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire