Carburants : le Cameroun en alerte contre les exportations frauduleuses, dépensés pour l’État et cause de pénurie

0

(Investir au Cameroun) – Dans une circulaire adressée aux gouverneurs des régions, datée du 21 avril, le ministre de l’Eau et de l’Énergie (Minee), Gaston Eloundou Essomba, révèle qu’il a constaté que les produits pétroliers destinés à la consommation locale sont revendus dans des bidons et autres contenants non réglementaires en dehors du Cameroun.

La vente des produits pétroliers dans des bidons ou tout autre contenant pour des destinations hors du territoire national est strictement interdite ; les sociétés agréées à l’exportation des produits pétroliers sont tenues de présenter l’autorisation exclusive du ministre de l’Eau et de l’Énergie lors des contrôles des administrations», instruit le membre du gouvernement. †Cette pratique, susceptible de perturber l’approvisionnement du pays en produits pétroliers, est passible des sanctions appliquées par les dispositions réglementaires en vigueur», menace Gaston Eloundou Essomba.

Le Minee ajoute que cette exportation illégale spolie, et plus, les caisses de l’État. Il faut en effet savoir que les carburants vendus sur le marché local sont subventionnés par l’État. Selon les chiffres du Minee, avec la conjoncture, cette subvention de 377,5 FCFA par litre pour le super et 450,5 FCFA pour le gasoil à Douala et 395,75 FCFA pour le super et 451,52 FCFA pour le gasoil à Limbé . Pour Gaston Eloundou Essomba, la vente des produits destinés à la consommation locale hors du territoire national participe au renchérissement de la subvention de l’État. Pour tous les hydrocarbures, cette subvention est attribuée à 675 milliards de FCFA et 2022 alors que seulement 120 milliards de FCFA ont été budgétisés pour cette dépense.

Ce constat du ministre de l’Eau et de l’Energie intervient dans un contexte où des distributeurs et des stations-service éprouvent des difficultés à combler la demande. Ces derniers jours, le gasoil est rare dans plusieurs stations-service du pays. Mais le gouvernement assure la situation de revenir à la normale avec une importation récente des carburants permettant au Cameroun d’être doté d’un stock « confortable » ; c’est-à-dire qui peut satisfaire la demande locale jusqu’au mois de juin 2022.

Sylvain Andzongo

lire aussi :

21-04-2022-Gasoil : face à une pénurie naissante, le Cameroun annonce le renouvellement de ses stocks

31-03-2022-Carburants : le maintien des prix à la pompe pourrait coûter 672 milliards de FCFA à l’État du Cameroun et 2022

#Carburants #Cameroun #alerte #contre #les #exportations #frauduleuses #dépensés #pour #lÉtat #pénurie

Source: Investir au pays

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire