Cemac : États et entreprises invités à nouveau à accélérer le rapatriement des fonds publics à l’étranger

0

(Investir au Cameroun) – Au cours de ses 16 anse session ordinaire, tenue à Douala, la capitale économique du Cameroun, le 14 avril 2022, le Comité de pilotage des réformes économiques et financières (Pref-Cemac) de la Cemac a exhorté les États membres et les entreprises publiques de cet espace communautaire (Cameroun, Congo, Gabon, Tchad, RCA, Guinée équatoriale), pour rapatrier des fonds publics à l’étranger. Selon la Préf-Cemac, ce rapatriement contribuera à la reconstitution des réserves de change et soutiendra le financement des économies nationales.

Dans la mesure où cette demande avait déjà été formulée à l’issue de la réunion du Comité de pilotage Préf-Cemac à Douala en décembre 2021, cette nouvelle enquête peut dénoter une certaine réticence à se conformer à cette exigence pourtant établie par les nouvelles règles de change.

Rappelons que dans un rapport publié en 2020, le Fonds monétaire international (FMI) avait déjà fait part de ses inquiétudes quant au montant des fonds que les pays de la CEMAC et leurs ressortissants détiennent à l’étranger. †Certains signes indiquent que les résidents de la CEMAC effectuent d’importants dépôts à l’étranger, ce qui n’est probablement pas tout à fait conforme à la réglementation des changes. Cela suppose que les soldes que les résidents de la CEMAC détiennent dans les banques étrangères soient d’un montant limité et puissent être justifiés, par exemple, par le financement des importations attendues ou le remboursement de la dette à court terme.», avait relevé l’institution de Bretton Woods.

Compte tenu de l’importance des revenus pétroliers dans les revenus de nombreux pays de la zone CEMAC, dont cinq des six producteurs d’or noir, il est possible que certains de ces fonds déposés dans des banques étrangères soient liés aux revenus non enregistrés des exportations de pétrole, la Analyses du FMI.

Pour rappel, selon les données de la Banque des règlements internationaux (BRI), le patrimoine total des résidents de la CEMAC dans les banques étrangères est estimé à environ 5 milliards de dollars (près de 2 900 milliards de FCFA) à fin 2017. Ce montant de ressources représente pratiquement le double du budget d’investissement public (BIP) de l’Etat du Cameroun pour l’année 2022.

Brice R. Mbodiam

A lire aussi :

14-01-2022-Les pays de la CEMAC demandent le rapatriement accéléré des fonds publics à l’étranger

23/11/2021-Règlement des changes : les concessions excessives de la Beac aux compagnies pétrolières et minières

#Cemac #États #entreprises #invités #nouveau #accélérer #rapatriement #des #fonds #publics #létranger

Source: Investir au pays

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire