Contentieux fiscal : une nouvelle mesure pour faire respecter l’exclusivité du conseil fiscal au Cameroun

0

(Investir au Cameroun) – Neuf mois après l’entrée en vigueur de la loi de finances 2022, les procédures d’assistance des contribuables en contentieux devant le fisc au Cameroun ne sont pas respectées, si l’on s’en tient à un communiqué du 19 septembre publié par la direction générale des impôts. Selon cette loi de finances, les contribuables n’auront plus la possibilité d’être assistés par « conseiller de son choix« , mais plutôt par « un conseiller fiscal agréé CEMAC inscrit au rôle d’ordre, ou un centre de gestion agréé de votre choix».

Pour l’application de cette disposition, l’administration fiscale fait savoir qu’une copie de la notification d’agrément par la CEMAC ou de la décision en tant que centre de gestion agréé signée par le ministre chargé des finances et une attestation d’inscription au tableau de l’ordre national des impôts Les conseillers du Cameroun seront désormais appelés à représenter et défendre les intérêts des contribuables, lors des séances de travail conflictuelles lors du contrôle et lors de l’instruction des contentieux fiscaux.

«Toute personne ne remplissant pas ces conditions ne sera pas admise aux séances de travail conflictuelles avec l’administration en tant que représentant du contribuable, qui conserve également la possibilité d’assurer sa propre défense par l’intermédiaire de ses services internes compétents.» prévient le fisc. Toutefois, il prévoit qu’en ce qui concerne les procédures devant les tribunaux, comme par le passé, les contribuables conservent la faculté de se faire assister par un conseil de leur choix.

Cette modification exclut les experts-comptables et les juristes d’entreprise de l’assistance des contribuables dans le cadre des contrôles et des procédures de recours préalables (réclamations) auprès de l’administration fiscale. Cela provoque la colère de l’Ordre national des experts-comptables du Cameroun (Onecca) et des avocats d’entreprise. Pour ces derniers, cette loi a pour arrière-pensée « donner le monopole des contrats d’assistance au contrôle fiscal à d’anciens fonctionnaires devenus conseillers fiscaux« . Les avocats continuent même de penser qu’il y a un flou. »La notion de gouvernance exclut-elle celle de justice ? Le terme tribunal exclut-il des phases pour l’administration ?il se demande.

En réponse, l’administration fiscale précise que chaque acteur doit respecter ce que dit sa licence : l’expert-comptable est en charge des activités de comptabilité et de certification des comptes, et le conseiller fiscal est chargé d’assister et de conseiller le contribuable.

SA

A lire aussi :

Loi de financement 2022 : le Cameroun veut exclure les experts-comptables et les avocats d’une partie du marché du conseil fiscal

#Contentieux #fiscal #une #nouvelle #mesure #pour #faire #respecter #lexclusivité #conseil #fiscal #Cameroun

Source: Investir au pays

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire