Contrôle de la dette intérieure : l’État camerounais rejette les réclamations de 5 656 prestataires de services

0

(Affaires au Cameroun) – Les premiers résultats de l’opération d’identification des arriérés des entités étatiques au Cameroun, publiés le 6 octobre par le ministre des Finances (Minfi), Louis Paul Motaze, révèlent que les demandes de 5.656 plaignants ont été déboutées. Lors de la consultation de la liste publiée par le Minfi, on constate que certaines demandes sont rejetées sur la base de :dupliquer», «déjà payé», «dupliquer», «partiellement payé», «Déjà traité», «même contenu de fichier, mais des pistes de titre différentes », « en dehors de la période de référence».

Certains de ces faits sont considérés comme des tentatives de fraude. Louis Paul Motaze accompagne cette liste de « rejets définitifs » d’une note mettant également en garde les fraudeurs. « Le secrétaire au Trésor met en garde tous les méchants qui sont tentés de recourir à des manœuvres frauduleuses pour réclamer à l’État des dettes fictives. A cet égard, ces cas avérés de falsification de documents ont déjà été arrêtés et les auteurs sont actuellement en état d’arrestation.‘ a prévenu le membre du gouvernement.

Cependant, le Minfi a également publié une liste de 32.359 prestataires dont les demandes ont passé l’étape de l’inventaire physique et dont les réclamations ont été jugées « vérifiables ». Une opération de confirmation de ces dettes sera organisée du 17 octobre au 18 novembre 2022. Les prestataires concernés (ou leur représentant) doivent «irrésistible» se présenter au Ministère des Finances, muni des pièces nécessaires confirmant la nature et le montant de ces créances, faute de quoi elles seront prises en considération et déclarées définitivement rejetées.

La réalisation de cet audit, couvrant la période du 1est La période de janvier 2000 au 31 décembre 2019 est un engagement du pays dans le cadre de son programme en cours avec le Fonds monétaire international (FMI). Afin d’avoir une image plus claire de cette dette intérieure, le Minfi a invité les administrateurs à recenser toutes les dettes qui relèvent de leurs structures respectives et à les transmettre à la Direction générale du budget du ministère des Finances.

Le ministre des Finances constate que les ordonnateurs des dépenses publiques s’empressent lentement de déposer les pièces justificatives de la dette de leurs entités, puis fixe la date limite de dépôt des dossiers, au 31 décembre 2021. Ce n’est que depuis ce délai que le ministre explique que nous sommes au Ministère des Finances,ces ordonnateurs ne sont pas pressés de déposer leurs dossiers. Comme s’ils se cachaient ou craignaient que quelque chose d’étrange ne soit découvert à la fin de l’audit« La phase d’inventaire physique des dossiers est arrivée à son terme », a déclaré Louis Paul Motaze dans son communiqué.

SA

A lire aussi :

30-06-2022-Audit de la dette intérieure : Face aux retards de ses pairs, Motaze allonge d’un mois le décompte des arriérés

26/10/2021 – L’Etat camerounais choisit ARC Audit Consulting pour auditer sa dette intérieure

10-12-2020 – Louis Paul Motazé annonce un audit de la dette intérieure pour « capturer la spirale de la dette »

#Contrôle #dette #intérieure #lÉtat #camerounais #rejette #les #réclamations #prestataires #services

Source: Investir au pays

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:

Laisser un commentaire