Corridor Cameroun-Nigéria : un échange de 5,3 milliards de FCFA inauguré à Obala

0

(Investir au Cameroun) – Le 10 novembre, le ministre des Travaux publics (Mintp), Emmanuel Nganou Djoumessi, a ordonné un échangeur en « trompette » (en raison de sa forme) au carrefour d’Obala, sur le corridor routier reliant la capitale du Cameroun relie , Yaoundé, à la frontière orientale du Nigeria, à travers les régions de l’ouest (Bafoussam) et du nord-ouest (Bamenda).

D’un coût de 5,3 milliards de FCFA, toutes taxes comprises, on apprend que ce carrefour, situé à une trentaine de kilomètres de la capitale Yaoundé, est un ouvrage d’art à 4 travées d’une longueur de 53 m, construit par CGCOC Group Co. Ltd. 3,45 km de chaussée 2×2 ont été aménagés et servent de rampe d’accès à l’échangeur. De plus, cet ouvrage, réalisé en 24 mois, a permis l’aménagement et la construction de voiries urbaines dans les communes d’Obala (2 km), Monatélé (5 km), Ombessa (2 km), Bafia (5 km). Il existe également des aménagements particuliers comme la construction d’une station de pesage à Ebang et d’une aire de repos à Obala d’une capacité de 68 places de parking.

«Il contribue à améliorer l’efficacité et la sécurité des transports routiers et aériens en réduisant les coûts de transport et les temps de transit sur le corridor routier, dont l’économie repose principalement sur la production et le commerce agricoles.», explique le ministère des Travaux publics.

L’ouvrage d’Obala s’inscrit dans le cadre du programme complet de réhabilitation de la route Yaoundé-Bafoussam-Babadjou sur la Route Nationale n°4 et constitue un maillon fort du programme d’appui au secteur des transports (Phase II), réalisé avec l’appui de l’Agence Africaine de Développement Banque et l’Etat du Cameroun dans les régions du Centre, de l’Ouest et du Nord-Ouest, pour un montant total de 31,6 milliards de FCFA.

SA

#Corridor #CamerounNigéria #échange #milliards #FCFA #inauguré #Obala

Source: Investir au pays

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire