Corridor Douala-Ndjamena : le Cameroun veut construire des portails pour stopper les transporteurs congestionnés

0

(Investir au Cameroun) – Compte tenu de l’impraticabilité actuelle du tronçon Salé-Kousseri du corridor Douala-N’Djamena, le ministère camerounais des Travaux publics (Mintp) annonce la construction de portiques pour stopper les transporteurs surchargés.

«Si jusqu’à présent le souci du Ministère des Travaux Publics a été d’assurer la circulation sur cet axe dont les travaux attendent le réaménagement du projet de réhabilitation, il faut noter qu’il est plus préoccupé par la dégradation de la route due à l’impolitesse des grands transporteurs [en provenance du Nigeria]. Un projet d’installation de portails et de construction d’écrans pare-pluie est prévu pour limiter ces actions qui affectent gravement le patrimoine routier.« , nous apprenons.

Par exemple, des portails d’une hauteur de 4,5 m et d’une largeur de 2,50 m seront installés dans les communes de Mora ; Double ; waza ; dabanga ; Maltam et Kousseri. La société Sotcocog réalisera ces travaux pour un coût de 37,3 millions de FCFA. En plus de ces portails, quatre écrans pare-pluie seront installés aux places Salé, Zigagué ; Dabanga et Maltam dans le Logone et le Chari et trois autres à Doulo, Doublé et Kangarwa dans le Mayo Sava.

Pour décrire la situation qui prévaut, le Mintp révèle à titre d’exemple que le 11 octobre, au point kilométrique 105, non loin de la route Salé, Mora-Dabanga-Kousseri, le spectacle est offert par les grands transporteurs des pays frontaliers (Nigeria et Tchad) ahurissant. « Plusieurs camions surdimensionnés et surchargés circulent, piétinant les récentes mesures prises par le gouverneur de l’Extrême-Nord et les travaux d’urgence entamés par l’entreprise mobilisée pour cela.», s’offusque le Mintp.

Selon la Banque mondiale, le corridor Douala-Ndjamena, «concentre 35% du PIB de ces deux pays et dessert 20% de la population du Tchad et 35% de celle du CamerounMais les transporteurs se plaignent régulièrement des tracasseries policières causées par un grand nombre de postes de contrôle où ils sont contraints de verser des pots-de-vin. Des contrôles qui rallongent également le temps d’acheminement des personnes et des marchandises du Cameroun vers le Tchad. La mise en place annoncée de portails sur ce corridor serait une nouvelle source de bureaucratie sur ce corridor Les transporteurs tchadiens, qui se sont déjà plaints d’abus, notamment dans le port de Douala, ont menacé de faire grève.

SA

A lire aussi :

01-09-2022-BTP : Le Cameroun entame des travaux d’urgence sur la route du Tchad pour éviter les perturbations du trafic

#Corridor #DoualaNdjamena #Cameroun #veut #construire #des #portails #pour #stopper #les #transporteurs #congestionnés

Source: Investir au pays

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire