Croissance économique : Paul Biya donne rendez-vous aux Camerounais en 2035

0
41

Dans son discours à la nation le 31 décembre 2020, le président de la République Paul Biya a réitéré les ambitions du Cameroun d’être un marché émergent d’ici 2035.

Le chef de l’Etat a déclaré: « Il faudra donc engager un engrenage pour lutter contre la pauvreté, le chômage et la persistance du secteur informel. Il faudra aussi atteindre un taux de croissance de 8% en opérant un changement structurel de notre économie et de la L’efficacité des dépenses publiques s’en trouvera améliorée. Ainsi, nous garderons toutes les chances de parvenir à une émergence d’ici 2035 « 

En outre, a déclaré Paul Biya, le gouvernement continuera de mettre en œuvre la politique de développement social définie au début du mandat actuel de sept ans, qu’il s’agisse de l’emploi des jeunes ou de l’éducation. , Santé et famille.

En outre, le gouvernement s’appuiera sur la Stratégie nationale de développement (SND), qui définit les grandes priorités de la planification jusqu’en 2030.

Ce document, a-t-il dit, tire les leçons de l’expérience antérieure et fixe de nouveaux objectifs pour la prochaine décennie, y compris le changement structurel de l’économie et le développement inclusif.

«Tels sont, mes chers compatriotes, les principes de base que le gouvernement a voulu mettre en œuvre malgré les difficultés de ces derniers mois et qu’il continuera dans les années à venir. Celles-ci seront vitales pour notre marche vers l’émergence », a déclaré Biya.

Récession et perspectives Toujours, le chef de l’Etat a noté que le contexte international, en particulier la pandémie de coronavirus et le ralentissement de la croissance mondiale, n’a pas favorisé la bonne tenue des finances publiques et de l’économie au fil du temps alors que 2020 touche à sa fin.

Le gouvernement a ensuite dû prendre des mesures pour consolider le budget et soutenir l’économie afin de surmonter cette trajectoire difficile et permettre une politique de relance en 2021.

Il a ainsi été décidé de mener à bien les projets liés à la Coupe d’Afrique des Nations 2021 et à la Coupe d’Afrique des Nations de football 2022 afin de mettre en œuvre les plans de reconstruction et de développement des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest ainsi que de l’Extrême-Nord.

«Malgré ces efforts, il est prévisible que notre taux de croissance, qui s’est stabilisé autour de 4% ces dernières années, connaîtra une érosion importante en 2020 et l’inflation remontera légèrement. Les effets du ralentissement de l’économie mondiale et de l’évolution de notre situation nationale, notamment en termes d’augmentation des dépenses de sécurité, y ont sans aucun doute contribué », a déclaré le président de la République.

Cependant, il a noté que malgré les difficultés, l’économie camerounaise a conservé une certaine capacité à se redresser. Avec l’appui des partenaires internationaux, et si la pandémie recule, il est raisonnable de croire qu’une reprise est possible dans les mois à venir.

REF: ecomnewsafrique.com

QU’EN PENSEZ-VOUS?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]