CRTV : Le volume des licences a triplé sur 2013-2019 à plus de 17 milliards de FCFA

0

(Investir au Cameroun) – Dans le rapport décennal 2010-2020 que vient de publier la Direction générale des impôts (DGI), on apprend que la chaîne audiovisuelle publique CRTV a vu ses revenus de licence audiovisuelle passer du simple au triple au cours de la période 2013 -2019.

«C’est en effet grâce à l’apport direct des citoyens via la Redevance Audiovisuelle (RAV) que la CRTV reçoit une grande partie de ses moyens de fonctionnement. La radiotélévision publique peut donc se féliciter de l’évolution positive de son chiffre d’affaires, qui est passé de près de 6,5 milliards en 2013 à un peu plus de 17 milliards. [de FCFA] en 2019déclare le directeur général de la CRTV dans ce rapport.

Charles Ndongo ajoute que cette réussite dans la collecte de la RAV est due aux efforts du fisc qui travaillent en harmonie avec ceux de la CRTV, dans le cadre de la CRTV commune au ministère des Finances (Minfi). Selon ce responsable, ce comité a permis d’éliminer diverses sources de manque à gagner de la RAV.

Au Cameroun, la redevance audiovisuelle est due par les salariés des secteurs public, parapublic et privé et par les personnes physiques et morales redevables de la redevance. L’ordonnance du 12 décembre 1989 précise en son article 1er :au profit de l’Agence de la Radio et de la Télévision du Cameroun, une redevance destinée à contribuer au développement de l’activité audiovisuelleCette contribution est mensuelle et, selon le niveau, prélevée directement sur le salaire de l’agent économique.Mais les opérateurs privés du secteur des médias dénoncent souvent l’exclusivité de cette redevance sur la seule CRTV.Ils souhaitent qu’elle soit étendue au secteur privé de l’audiovisuel. secteur.

Sylvain Andzongo

.

#CRTV #volume #des #licences #triplé #sur #milliards #FCFA

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: