Electricité : BGFIBank disposée à financer d’autres mini centrales hydroélectriques, après le succès de Mbakaou

0

(Investir au Cameroun) – BGFIBank souhaite financer la construction d’autres mini-centrales hydroélectriques à travers le pays, a indiqué le directeur général de la banque à Investir au Cameroun. Abakal Mahamat s’est exprimé quelques jours après l’inauguration, le 14 avril dernier, de la petite centrale hydroélectrique de Mbakaou (1,48 MW, extensible 2,8 MW), dans l’Adamaoua. Une région qui connaît un déficit de production comme toute la partie septentrionale du pays.

En effet, selon le ministre de l’Eau et de l’Énergie (Minee), cette infrastructure de production de l’électricité fait partie d’un programme de construction de 50 mini centrales. †Et nous posons que les banques locales ont leur place dans cette aventure», avait indiqué Gaston Eloundou Essomba, lors de la cérémonie d’inauguration. †Nous allons construire les 49 autres pour résoudre la problématique de la fourniture en électricité», a nommé le DG de la filiale camerounaise du groupe bancaire base au Gabon, et guise de réponse au Minee.

Il faut dire que BGFIBank à contribuer à hauteur de 1,5 milliard de FCFA, soit près de 30% de l’investissement global nécessaire pour le développement de la petite centrale de Mbakaou. Et ceci dans un contexte où l’évaluation des risques n’était pas aisée. †Ce n’était pas évident. On ne pouvait pas benchmarker. Un tel projet n’avait pas encore été réalisé dans le pays. Donc, il était important pour nous de faire le premier pas et de faire une référence dans le financement de ce type de Centrale

La petite centrale de Mbakaou est en effet la première mini centrale hydroélectrique construite dans le pays et le premier projet de ce type porté par un Privé (IED Invest Cameroun). Malgré un dépassement du budget initial d’un peu plus de 500 millions de FCFA et un prolongement des délais de quelques mois, la Centrale est entrée en exploitation commerciale depuis le 5 février 2022, selon l’électricien Eneo qui va la acheter cette et électricité et électricité revendre à ses abonnés dans la région. Tous les investisseurs ont donc bon espoir de rentrer dans leurs frais, mais également d’engranger des plus-values.

À BGFIBank, l’électricité est d’ailleurs considérée comme un secteur porteur de croissance. La source interne, à ce jour, la banque y est engagée à hauteur de 70,5 milliards de FCFA (Eneo : 65 milliards, Invest Cameroun : 1,5 milliard, Gaz du Cameroun : 4 milliards) sur un encours de crédits de près de 300 milliards le FCFA, c’est-à-dire plus les 23% du portefeuille.

Aboudi Ottouc

lire aussi :

11-03-2022-BGFIBank Cameroun réalise un bénéfice net de 8 milliards de FCFA et 2021, si un boom de 30%

14-02-2022-Après la CAN, Eneo annonce le retour des délestages électriques dans le Grand-Nord

07-12-2021-Après deux rapports en 2021, la livraison de la mini-centrale de Mbakaou (1,4 MW) est finalement annoncée pour 2022

#Electricité #BGFIBank #disposée #financer #dautres #mini #centrales #hydroélectriques #après #succès #Mbakaou

Source: Investir au pays

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire