Élevage : embellie annoncée au Cameroun au premier trimestre 2022, en raison d’une bonne couverture vaccinale

0

(Investir au Cameroun) – Selon le test prévisionnel de conjoncture, document trimestriel prospectif sur l’évolution des activités économiques dans les six pays de la Cemac (Cameroun, Congo, Tchad, RCA, Gabon et Guinée équatoriale), les activités dans de l ‘élevage au Cameroun devait être dynamiques au cours des trois premiers mois de l’année 2022. Ce qui conduira à une embellie dans la filière en glissement annuel, malgré «des tensions inflationnistes et de la dégradation des pâturages qui obèrent l’activité des les opérateurs», peut-on lire dans le document que vient de publier la Beac, l’institut d’émission des États de la Cemac.

Cette bonne tenue projetée des activités dans le secteur de l’élevage repose sur «une bonne couverture sanitaire des cheptels et de la campagne de vaccination de masse en cours» dans le pays, souligne la banque Centrale. En effet, le 18 novembre 2021 dans la ville de Sangmélima, située dans la région du Sud du pays, le ministère de l’Élevage a lancé la 3e phase de la campagne nationale de vaccination de masse des petits ruminants contre la peste. Débutée en 2019, cette campagne vise à vacciner au total 6 millions de petits ruminants dans le pays.

Soutenue par la Banque nationale (qui finance notamment le Projet de développement de l’élevage) et la FAO, cette opération vise à «conservateur d’un capital de 110 milliards de FCFA», ainsi que les revenus des éleveurs qui pourraient ainsi contribuer à garantir la sécurité alimentaire au Cameroun, avait précisé le ministre Taïga lors du lancement de la campagne à Sangmélima.

Ce membre du gouvernement camerounais avait saisi l’opportunité de cette cérémonie pour rappeler que les vaccins utilisés dans le cadre de cette campagne nationale, et qui sont d’une «fiabilité à toute épreuve», sont produits par le Laboratoire national vétérinaire (Lanavet), une société d’État.

Au demeurant, les espérances optimistes de la banque centrale pourraient être atténuées et cas d’intensification de l’épizootie de grippe aviaire, qui s’est déclarée au début du mois de février courant dans une ferme avicole de l’Orégion de l’Orégion . Selon les chiffres officiels, cette région pèse, à elle seule, 80 % de la filière avicole camerounaise.

Brice R. Mbodiam

lire aussi :

24-11-2021 – Le Cameroun lance la 3e phase d’une campagne visant à vacciner 6 millions de petits ruminants contre la peste

#Élevage #embellie #annoncée #Cameroun #premier #trimestre #raison #dune #bonne #couverture #vaccinale

Source: Investir au pays

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire