Home Economique Le Cameroun augmente ses chances de succès pour son émission obligataire de 2023 grâce à une souscription ferme de 104 milliards.
Economique

Le Cameroun augmente ses chances de succès pour son émission obligataire de 2023 grâce à une souscription ferme de 104 milliards.

Emission obligataire 2023 : une souscription ferme de 104 milliards de FCFA augmente les chances de succès du Cameroun

Le consortium d’arrangeurs, composé de Financia Capital, Afriland Bourse & Investissement, Attijari Securities Central Africa, Société Générale Capital Securities Central Africa et Upline Securities Central Africa, a garanti une forte souscription ferme de 104 milliards de FCFA pour le lancement du 7ème emprunt obligataire de l’Etat du Cameroun. Cette enveloppe représente une augmentation de 12 milliards de FCFA par rapport aux 92 milliards de FCFA promis lors du dernier scoring. Bien qu’inférieure aux 120 milliards de FCFA demandés, cette nouvelle souscription représente désormais 70% de l’enveloppe souhaitée, augmentant ainsi les chances de succès de l’offre publique.

Le Cameroun dispose de fondamentaux macroéconomiques solides pour rassurer les investisseurs

Le vice-ministre auprès du ministre des Finances, Yaouba Abdoulaye, est optimiste quant au succès de l’émission obligataire 2023 de l’Etat du Cameroun. Il fonde son optimisme sur les fondamentaux macroéconomiques solides du pays, tels que la solvabilité apportée par le remboursement régulier des dettes contractées sur le marché financier sous-régional depuis la première opération du pays en décembre 2010, la gestion de la politique de la dette et la croissance économique continue malgré une situation économique difficile. De plus, l’émission obligataire est adossée à un mécanisme de compte séquestre garantissant le remboursement et sera cotée à la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique centrale (Bvmac) pour assurer la liquidité des titres souscrits par les investisseurs.

Une émission obligataire multi-taux testée pour la première fois en zone CEMAC

L’émission obligataire 2023 de l’Etat du Cameroun est la première opération multi-taux testée en zone CEMAC. Les investisseurs ont la possibilité de souscrire des échéances longues à des taux d’intérêt plus rémunérateurs et des échéances plus courtes à des taux d’intérêt plus bas. Les souscriptions sont ouvertes depuis le 13 juin 2023 et se clôturent le 30 juin.

Mots clés: émission obligataire, souscription ferme, Cameroun, fondamentaux macroéconomiques, compte séquestre, Bvmac, multi-taux.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A LIRE AUSSI ...

La gratitude des musulmans du Cameroun envers le président Biya

La communauté musulmane du Cameroun exprime sa gratitude envers le président Paul...

Engagement fort des États-Unis envers le Cameroun : Richard R. Verma confirme lors de sa visite

Richard R. Verma réaffirme l’engagement des États-Unis envers le Cameroun lors de...

Accord historique pour les petits agriculteurs au Cameroun

Le Cameroun signe un accord de 1,6 milliard de FCFA avec la...

Les champions de l’investissement au Cameroun

L'API récompense les meilleurs investisseurs au Cameroun lors du CIF. JMJ Africa,...

[quads id=1]