Epervier: l’aéroport de Garoua secoué par une affaire de 600 millions de retro commissions

0
200

Avant d’être condamné à 10 ans de prison pour spoliation des biens de l’Etat du Cameroun, GUEKEME TEKWEM était Directeur de l’Aéroport International de Garoua. GUEKEME TEKWEM est exactement ce que le jargon camerounais appelle un « Mougou », voire même un « Nyeman ».

Ce qu’il faut savoir c’est que la société SILICON, Adjudicataire du marché initialement évalué à 2.9 milliards et réévalué à 5 milliards a bénéficié de plusieurs avenants qui ont conduit au versement de retro commissions de 600 millions de FCFA à OWONA ASSOUMOU et MBOULAGNA BASSEGA respectivement Directeur Général et Directeur des Études et projets de ADC. Mais Qui est MBOULANA BASSEGA ?

Cet ingénieur de Génie civil (en photo avec des chaussettes rouges), diplômé de l’Ecole Polytechnique de Yaoundé est l’éminence grise de OWONA ASSOUMOU en matière de vol. C’est lui qui est le maitre penseur de l’école des avenants systématiques de 30% transformés plus tard en retro commissions sur tous les marchés passés à ADC. C’est ainsi que sur la réhabilitation de la piste de l’aéroport de Douala (PRAD 1), ils ont reçus 5 milliards repartis entre OWONA ASSOUMOU (1.5 milliards), MBOULANA BASSEGA (2 milliards), SIMO LEBOU (800 millions) et le reste pour les autres signataires du PV de réception. Le DG a piqué une colère verte après ce partage qu’il aura jugé léonin au profit de celui qu’on appelle « l’ingénieur du ciel et de la terre ». C’est lui, MBOULANA qui a réussi à vendre au Conseil d’Administration l’idée saugrenue de faire importer une toiture d’Italie à un prix exorbitant alors que la société camerounaise COMETAL en proposait la moitié avec de surcroit une meilleure technologie. Ceci était une parenthèse pour mémoire. Revenons sur Garoua.

Le procès-verbal manuscrit joint qui date de 2014 est une exclusivité. Il a longtemps été dissimulé par toutes les parties prenantes pour des raisons évidentes liées à la mafia. Ce document ressort l’ensemble des griefs et manquements relevés par les équipes du Contrôle Supérieur de L’état dans le cadre de l’exécution du marché cité en titre. Partant des défaillances techniques, à la soustraction des trois véhicules neufs affectés au projet (véhicules substitués plus tard par trois vielles carcasses rafistolées et déposées à Yaoundé Nsimalen), les problèmes d’étanchéité, en passant par des manquements graves sur les calculs de structure. Un véritable cocktail explosif organisé par OWONA ASSOUMOU et MBOULANA BASSEGA pour justifier les avenants futurs.

Le mode opératoire retenu, digne des manœuvres de Bernard MADOFF était le suivant. GUEKEME TEKWEM ancien directeur de l’aéroport de Garoua a été chargé par OWONA ASSOUMOU d’ouvrir un compte bancaire qu’il devait mettre au nom de son père et en obtenir procuration. C’est donc à travers ce compte qu’ont transité les 600 millions reversés au DG et ses complices. En rémunération de cette sale besogne GUEKEME a été autorisé à disposer de façon informelle des rébus de l’ancienne toiture déposée, rébus évalués à plus de 50 millions d’où la compétence du TCS. Après dénonciation, ce dernier poursuivi a été condamné à 10 ans d’emprisonnement. Pendant ce temps, OWONA ASSOUMOU sirote le Ruinart à Nsimalen en plus de se pavaner à Douala ce jour comme on peut le voir sur la photo.

Constatant que les véritables commanditaires l’avaient lâché, GUEKEME est passé à table. Pour tuer le dossier comme on dit au Cameroun, des sources concordantes évoquent des fortes sommes d’argent versées par le DG au niveau du TCS en plus du recrutement des membres de famille de plusieurs dignitaires. Ainsi le commissaire Divisionnaire OKO Petis a fait recruter sa belle-sœur, une des juges a casé son fils au service informatique…

Souvenons-nous qu’un mandat de détention provisoire avait déjà été émis à l’encontre de MBOULANA BASSEGA par rapport à la toiture de Garoua mais très vite tué dans l’œuf grâce aux milliards évoqués plus haut.

Après ESSOMBA NDONG beau-frère du DG, MBOULANA sera-t-il le deuxième à quitter le navire ? Nous verrons si les services de renseignement de notre pays le laisse aussi fuir. Ce pays est très dangereux.

OWONA ASSOUMOU et MBOULANA BASSEGA réussissent-ils à dormir la nuit sachant que l’épouse de GUEKEME TEKWEM vient pleurer aux grilles d’ADC ne pouvant plus subvenir aux besoins de ses enfants ? Le DG de ADC a réalisé l’exploit de toucher à ce qui était considéré comme acquis (réduction du taux de l’arbre de Noel), lui qui n’a jamais rien ajouté au personnel en termes d’avantages en bientôt 12 ans de direction. Lui qui vient encore de dépenser 70 millions FCFA pour les cadeaux de fin d’année des administrateurs et membres du gouvernement. Ce Monsieur, conseillé par son Directeur Financier, continue à prendre des décisions qui aujourd’hui surprennent même le Diable.

Dans l’objectif de nous distraire de son management chaotique en ces temps troubles, OWONA ASSOUMOU a fait livrer ces derniers jours des engins de piste sur les aéroports secondaires alors que ces engins étaient stationnés à Douala depuis plus d’un an. Ce stationnement prolongée et non justifié a d’ailleurs provoqué de nombreuses pannes. Quel gâchis Seigneur !!! Tout pour la communication et rien dans la l’efficacité.

REF: BORIS BERTOLT

QU’EN PENSEZ-VOUS?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]