Filière porcine : le Cameroun importe des reproducteurs après la perte de 22.5% du cheptel de la région de l’Ouest

0

(Investir au Cameroun) – Le ministère camerounais de l’Élevage vient de réceptionner 100 porcs reproducteurs, dont 17 mâles, en provenance d’un fournisseur européen, apprend-on officiellement. Le but de ces acquisitions réalisées dans le cadre du Projet de développement de l’élevage (Prodel), financé par la global Banque, est de «produire des parentaux, les multiplier et les mettre à la disposition des fermes d’engraissement», explique le Dr Abouame Sale, le coordinateur du Prodel.

Ces porcs reproducteurs, qui devront livrer les premiers porcelets du mois d’octobre 2022, selon les escomptes du ministère de l’Élevage, pourront de reconstituer progressivement le cheptel national. Ceci, après l’épizootie de peste porcine africaine (PPA), qui s’est déclarée en juin 2021 dans la région de l’Ouest, l’un des plus grands bassins de production du pays. C’est d’ailleurs à la station d’élevage de Kounden (département du Noun), dance la région de l’Ouest, que ces reproducteurs ont été transferférés.

L’épizootie évoquée, qui avait conduit le gouvernement à interdire la circulation et la commercialisation des porcs dans cette région, a provoqué l’abattage de 90 000 porcs dans l’espace de trois mois. Selon l’interprofession des éleveurs de porcs de la région de l’Ouest, cette quantité d’animaux abattus représente 22,5% du chevet de 400 000 têtes attribuées dans cette partie du Cameroun.

GRE

lire aussi :

16-09-2021 – Peste porcine : après trois mois de restrictions, les éleveurs de porcs de l’Ouest peuvent renouer avec leurs activités

15-09-2021 – Peste porcine : après avoir décimé 22.5% du cheptel, l’épizootie est désormais maîtrisée à l’Ouest du Cameroun

#Filière #porcine #Cameroun #importe #des #reproducteurs #après #perte #cheptel #région #lOuest

Source: Investir au pays

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire