Gestion forestière : l’application Sigif 2 en quête d’efficacité, quelques mois après son lancement

0

(Cameroon Business) – Lancé avec des pannes début 2022, le système automatisé de gestion des informations forestières de 2 .e génération (Sigif 2) au Cameroun, financée par la coopération allemande et l’Union européenne (UE), peut être améliorée pour plus d’efficacité.

Selon une note qu’il vient de publier, le ministère des Forêts et de la Nature (Minof) dit travailler au quotidien avec les opérateurs du sous-secteur forestier pour améliorer cet « outil puissant » par des observations régulières et des ajustements continus. Donc après les premiers essais, le pool technique a corrigé »quelques erreurs fonctionnelles propres à chaque système

Dans le souci général de fluidité du réseau partagé par les acteurs du marché, « la réponse immédiate a été donnée par une augmentation de la capacité de la bande passante et une invite à l’auto-ajustement. Le partage d’informations entre les acteurs impliqués est essentiel et traduit un nouvel état d’esprit guidé par une volonté d’aller de l’avantdit Muffoff.

Dans un communiqué du 7 mars, le ministre des Forêts et de la Nature, Jules Doret Ndongo, a révélé que Sigif 2 éprouve des difficultés à « mettre à jour » les données en temps réel, principalement en raison de l’instabilité du réseau. † En raison de ces difficultés, le membre du gouvernement a prescrit des mesures transitoires pour les opérateurs de la filière bois détenteurs de crédits d’exploitation (vente de boutures, forêt communale, forêt communautaire, etc.).

Donné en mai 2022, le Minfof revendique le classement suivant : 617 constructions enregistrées dans le système ; 1556 comptes utilisateurs créés par l’administration et les opérateurs ; 180 demandes d’attestations de matérialisation des limites déposées par les opérateurs du système et 123 approuvées par les délégations régionales ; 114 demandes d’attestation de conformité pour travaux d’inventaire déposées par les opérateurs et 106 approuvées par les délégations régionales ; 33 839 lettres de voiture générées par les opérateurs ; 575.318.180 m3 de bois enregistrés dans le système ; identification des produits en circulation grâce à l’utilisation de codes-barres, etc.

Grâce à la mise en place du Sigif 2, indique le Minfof, le Cameroun devrait connaître une augmentation des recettes fiscales forestières. Par exemple, une augmentation de 25 à 30 % de la charge d’abattage est prévue en vérifiant la production forestière imposable réelle de chaque exploitant forestier et en tenant compte de toutes les sources d’approvisionnement en bois.

Selon le Ministère des Finances, le montant potentiel des taxes forestières non reversées au Trésor était de 5,1 milliards FCFA en 2018 et 4,8 milliards FCFA en 2019, soit un total de 9,9 milliards FCFA sur les deux exercices.

SA

A lire aussi :

07-03-2022-Gestion forestière : le Cameroun rencontre des difficultés pour lancer l’application Sigif 2

#Gestion #forestière #lapplication #Sigif #quête #defficacité #quelques #mois #après #son #lancement

Source: Investir au pays

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire