Hôtellerie : La taxe de séjour génère 406 millions de FCFA en 5 mois, traduisant une reprise des activités post-Covid

0

(Investir au Cameroun) – Selon les données de la Direction générale des impôts (DGI) du ministère des Finances (Minfi), la taxe de séjour collectée auprès de leurs clients par le biais des établissements hôteliers et autres structures d’hébergement a généré une enveloppe d’un peu plus de 406 millions FCFA de recettes pour le trésor public camerounais, entre janvier et mai 2022.

Mobilisé en seulement cinq mois, ce chaton représente plus de la moitié des 803 millions de FCFA générés par cette taxe sur l’année 2019, qui était aussi la dernière année de collecte de cette taxe de consommation au Cameroun, avant 2022.

En effet, en guise de mesures d’accompagnement pour soulager les entreprises et les populations pendant la pandémie de Covid-19, le gouvernement avait décidé entre avril 2020 et décembre 2021 (21 mois au total) de suspendre la collecte de cette taxe par les clients des hébergements. structures. Cette taxe est incluse dans le prix de l’hébergement hôtelier et varie entre 500 et 5000 FCFA, selon le standing de la structure d’hébergement.

Répétition

Le volume des revenus perçus au titre de cette taxe durant les cinq premiers mois de l’année 2022 en cours (plus de la moitié des revenus totaux de l’année 2019, qui correspond à la période pré-Covid, ndlr) signale une réelle reprise d’activité dans le secteur de l’hôtellerie et de l’hébergement au Cameroun, suite aux ravages de la pandémie de coronavirus.

En effet, selon l’Institut national de la statistique (INS), l’organisme chargé de compiler les statistiques officielles au Cameroun, 71% des emplois du secteur de l’hébergement et de la restauration ont été touchés (réduction du temps de travail, licenciements, congés techniques, etc. Ed ) en raison de cette crise sanitaire, entre avril et mai 2020.

La situation n’avait pas beaucoup évolué jusqu’à la fin 2020, voire 2021, en raison de la limitation des déplacements à travers le monde. Cette réalité avait également conduit certains hôteliers opérant dans le pays à baisser les filets pendant de nombreux mois faute de clients.

Pour rappel, selon la Commission technique nationale des établissements touristiques, le Cameroun dispose d’un parc de plus de 1 000 hôtels toutes catégories confondues. Ces établissements touristiques comptent au total 18 152 chambres, 698 suites et 446 appartements touristiques.

Brice R. Mbodiam

A lire aussi :

21-09-2020 – Après les ravages du Covid-19, le Cameroun se prépare à la relance du secteur du tourisme et du voyage

15/10/2020 – Tourisme : le Cameroun fixe les critères d’éligibilité au fonds de soutien aux entreprises touchées par le Covid-19

12/06/2017 – Cameroun : Les hôteliers craignent un ralentissement de l’activité en raison de l’imposition de la taxe de séjour évitée par les clients

#Hôtellerie #taxe #séjour #génère #millions #FCFA #mois #traduisant #une #reprise #des #activités #postCovid

Source: Investir au pays

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire