Home Economique La croissance au Cameroun toujours portée par le secteur tertiaire malgré un ralentissement au 3e trimestre 2023
Economique

La croissance au Cameroun toujours portée par le secteur tertiaire malgré un ralentissement au 3e trimestre 2023

La croissance économique au Cameroun ralentit au troisième trimestre 2023

La récente analyse des comptes nationaux trimestriels par l’Institut national de la statistique (INS) révèle un ralentissement de l’activité économique au Cameroun au troisième trimestre de l’année 2023. Le PIB a enregistré une croissance de 2,5%, en baisse par rapport au trimestre correspondant en 2022. Malgré ce ralentissement, le secteur tertiaire reste le moteur de la croissance, avec une croissance de 3% et une contribution de 1,5 point au PIB.

Impact sur les différentes branches d’activités

Le rapport de l’INS souligne que les activités de commerce et de réparation ainsi que les services de transport, entreposage et communication ont connu une décélération au troisième trimestre 2023. En revanche, les services de l’information et communication ainsi que les services financiers ont enregistré une croissance positive, renforçant la croissance du secteur tertiaire. Les services d’hébergement et restauration ont également maintenu une tendance haussière.

Malgré le ralentissement global, le secteur tertiaire a généré 3197,1 milliards de FCFA au cours du trimestre, dépassant les secteurs primaire et secondaire. La contribution de ces deux derniers secteurs à la croissance du PIB a été plus faible. Ces chiffres soulignent l’importance du secteur tertiaire dans l’économie camerounaise malgré les défis rencontrés.

Mise en perspective et perspectives d’avenir

Ce ralentissement de la croissance économique au Cameroun au troisième trimestre 2023 soulève des questions sur les défis à relever pour maintenir une croissance stable. Les autorités pourraient se concentrer sur des mesures visant à stimuler les secteurs en difficulté tout en consolidant les secteurs en croissance. Il est essentiel de surveiller de près l’évolution de la situation économique pour anticiper les ajustements nécessaires et favoriser une reprise durable.

En conclusion, malgré le ralentissement observé, le secteur tertiaire reste un pilier de l’économie camerounaise. Les prochains trimestres seront cruciaux pour évaluer l’impact des mesures prises et la capacité du pays à maintenir une croissance économique soutenue.

#croissance #Cameroun #secteur tertiaire #PIB #activité économique #INS #trimestre #commerce #transport #communication

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A LIRE AUSSI ...

Lionnes Indomptables : Jean Baptiste Bisseck appelle à la patience des supporters.

La sélection nationale féminine du Cameroun, connue sous le nom de Lionnes...

Le rêve partagé de Samuel Eto’o et Cabral Libii pour le Cameroun.

Dans un monde où les différences et les divergences d’opinions sont souvent...

Samuel Eto’o et Cabral Libii : Un rêve commun pour un Cameroun grand.

Dans un monde où les différences et les divergences d’opinions sont souvent...

Les implications d’une adhésion du Cameroun aux BRICS.

L’intérêt exprimé par le Cameroun pour rejoindre l’alliance des BRICS suscite des...

[quads id=1]