La SABC demande des exonérations fiscales pour déployer un plan d’investissement de 90 milliards de FCFA

0

(Investir au Cameroun) – Au cours de l’année 2022 en cours, la Société anonyme des brasseries du Cameroun (SABC), leader du marché brassicole au Cameroun, ambitionne de démarrer le déploiement de la phase 2 de son plan d’investissement, doté d’une enveloppe de 90 milliards de FCFA. De sources internes à l’entreprise, l’essentiel de cette enveloppe est alloué à la construction de deux nouvelles usines, dont une unité de production de brasserie dans la région Est du pays, et une 2e moulin à maïs dans le Noun (d’après celui de Mbankomo au centre, ndlr), dans la région ouest du Cameroun.

« Nous avons également l’ambition de poursuivre nos acquisitions pour une croissance externe durable, tant pour SABC que pour Socaver (Verrerie camerounaise) et CFC (Compagnie fermière du Cameroun). L’ambition est d’accélérer notre intégration verticale pour développer un modèle agro-industriel hautement performant et compétitif, pour répondre aux enjeux de demain, tant en taille qu’en autonomie, basé sur le circuit court et l’économie circulaire explique Emmanuel de Tailly, PDG du groupe SABC.

Demande d’exonérations fiscales

Mais, à partir de sources autorisées, l’activation de ce plan d’investissement est tributaire du soutien de l’État. « Après tous les investissements de la première phase(environ 45 milliards de FCFA, ndlr)de notre plan d’investissement, il serait encourageant que l’Etat montre pour la deuxième phase qu’il reconnaît le statut de champion national de l’agroalimentaire que nous sommes» Souffle une source proche du dossier.

Concrètement, on apprend qu’en prélude au démarrage de ces investissements, le groupe SABC a déposé une demande auprès du gouvernement pour être éligible aux avantages prévus par la loi de 2013 (révisée en 2017) qui prévoit des incitations à l’investissement privé dans la République du Cameroun. Grâce à cette loi, les entreprises organisant un projet d’investissement peuvent bénéficier de certaines exonérations fiscales et douanières pendant une durée de 5 à 10 ans, tant en phase d’installation qu’en phase de production.

«Grâce à la loi instituant des incitations à l’investissement privé au Cameroun, nous avons choisi d’investir au Cameroun plutôt qu’en Angola ou en Côte d’Ivoire, ciblant initialement un investissement de 13 milliards de FCFA», confiait en 2017 Guillaume Sarra, un acteur du marché qui a lancé BVS à Douala, une entreprise qui produit des vins et spiritueux.

84 000 emplois…

Parmi les bénéficiaires de cette loi, on retrouve également Tractafric Equipment, pour son usine d’assemblage d’engins de génie civil à Kribi, dans la région du Sud ; Nestlé Cameroun, qui a investi 2,7 milliards de FCFA dans une nouvelle ligne de production dans une usine à Bonabéri ; Le fonds d’investissement britannique Actis, qui a construit le Douala Grand Mall avec un partenaire local, s’est présenté comme la plus grande infrastructure commerciale et de loisirs d’Afrique centrale.

En attendant l’inscription éventuelle du groupe SABC sur la liste des entreprises dont les projets ont été adoubés par l’Agence de promotion des investissements (API), qui est chargée de l’application de la loi de 2013 précitée, depuis 2014, «au total, 248 conventions ont déjà été signées entre l’Etat et le secteur privé (…) pour un volume d’investissement total de 4,048 milliards de FCFA et une estimation de 84 000 emplois à créer immédiatementCe rapport a été créé le 13 juillet 2021 par Marthe Angeline Mindja, la DG de l’API.

Brice R. Mbodiam

A lire aussi :

11-01-2022 – Le brasseur SABC devient la Société Anonyme des Boissons du Cameroun pour marquer son ancrage agro-industriel

30/11/2021 – Le brasseur SABC investit un milliard de FCFA pour reconstruire les régions anglophones du Cameroun

11-01-2021 – SABC prévoit d’investir 5 milliards de FCFA pour booster la production de son usine de verre

11-01-2021 – Agro-industrie : Le brasseur SABC inaugure son moulin à maïs de 18 milliards FCFA le 5 novembre 2021 à Mbankomo

14-10-2021 – CFC, une nouvelle filiale de SABC, produira 90 000 poussins et 112 500 œufs à couver par semaine

.

#SABC #demande #des #exonérations #fiscales #pour #déployer #plan #dinvestissement #milliards #FCFA

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire