Le Cameroun prévoit une augmentation de la pression fiscale à 12,6% en 2023, soit une augmentation de 0,8 point

0

(Investir au Cameroun) – Le Cameroun table sur une hausse de la pression fiscale à 12,6% en 2023, contre 11,8% du PIB projeté en 2022, selon le document de programmation économique et budgétaire déposé à l’Assemblée nationale le 5 juillet, en prélude au budget débat d’orientation en vue de la préparation du budget de l’Etat pour l’année 2023.

Ce document indique que cette augmentation de la pression fiscale devrait se poursuivre en 2024 et 2025 au rythme de 0,5 point par an afin d’atteindre une mobilisation des recettes intérieures non pétrolières de 13,6% du PIB à l’horizon 2025. document, reste l’axe principal d’optimisation de ces recettes »la rationalisation des dépenses fiscales, tant au niveau des taxes intérieures que des taxes d’entrée

Si elle est confirmée dans la loi de financement 2023 en cours de préparation, cette annonce ne sera pas appréciée par le secteur privé, qui déplore déjà la pression fiscale actuelle. Depuis 2020, le Groupement interpatronal du Cameroun (Gicam) déplore le caractère confiscatoire de l’impôt dans le pays. Il critique également la relance de divers contrôles fiscaux et parafiscaux, combinés à leur chevauchement ; la subjectivité de certains contrôleurs qui effectuent des missions d’audit de manière inefficace, aboutissant souvent à des ajustements trompeurs, disproportionnés et exorbitants ; interprétation à vitesse variable, d’un contrôleur à l’autre, des dispositions de la loi de finances, etc.

Mais selon la Direction générale des impôts (DGI) du ministère des Finances, la pression fiscale au Cameroun reste inférieure à la moyenne africaine estimée à 16,5% en 2018, tout comme les normes internationales. †Il est généralement admis que la part des prélèvements obligatoires dans la richesse nationale doit être d’au moins 25% pour être significative et générer un réel développement.», argumente-t-on à la DGI. De plus, la charge fiscale actuelle est encore plus faible que les années précédentes. Selon la DGI, le taux d’imposition calculé sur la base du revenu total est en effet passé de 12,1% en 2010 à 14,6% en 2019 avec un pic à 14,7% en 2015 avant de retomber à 11% en 2020 et 11,8% en 2021. .

SA

#Cameroun #prévoit #une #augmentation #pression #fiscale #soit #une #augmentation #point

Source: Investir au pays

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:

Laisser un commentaire