Le Cameroun va quadrupler ses émissions de CO2 d’ici 2043, grâce aux producteurs de ciment et d’hydrocarbures

0

(Investir au Cameroun) – Dans son rapport sur les perspectives économiques de l’Afrique qu’il vient de produire, le think tank sud-africain ISS Africa prédit que le Cameroun quadruplera ses émissions de CO2 (le rejet de ce gaz dans l’atmosphère) à 15,1 millions de tonnes d’ici 2043. Cela est principalement dû aux producteurs de ciment et aux combustibles fossiles.

«Les émissions de CO2 sont passées de 0,5 million de tonnes de carbone en 1991 à environ 3,1 millions de tonnes en 2019, soit une augmentation de 520 % au cours des 29 dernières années. Sur la trajectoire actuelle, les émissions de CO2 devraient encore augmenter, de sorte que d’ici 2043, la quantité totale d’émissions de CO2 du Cameroun fera plus que quadrupler.« , lit-on dans le document.

En plus d’augmenter les émissions de carbone, qui contribuent au réchauffement climatique, « le pays ne devrait pas produire d’énergie renouvelable même pour les 24 prochaines années» constate le think tank. Au contraire, en 2043, la production pétrolière du Cameroun est estimée à environ 49 millions de barils équivalent pétrole (BEP), tandis que la production de gaz et d’hydroélectricité sera respectivement de 38 millions et 19 millions. Ces chiffres correspondent respectivement à 44,6%, 34,6% et 17,3% de la production totale d’énergie du pays.

Ces prédictions d’ISS Africa contredisent les engagements internationaux du Cameroun, qui visent à réduire les émissions de carbone de 32% d’ici 2035. Cette ambition a été proclamée lors de la COP 21 à Paris. L’engagement du Cameroun faisait partie d’un effort mondial visant à restaurer 150 millions d’hectares de terres dégradées et déboisées d’ici 2020 et 350 millions d’hectares d’ici 2030.

Lors de la COP 26, qui s’est tenue à Glasgow, en Écosse, en novembre 2021, le pays est devenu le premier au monde à intégrer la production industrielle de biochar dans sa stratégie climatique et de durabilité. En ce sens, le Cameroun a indiqué qu’il vise à construire d’ici 2030 une cinquantaine d’usines de production de biochar pour retirer et stocker au moins 250 000 tonnes de CO2 de l’atmosphère chaque année, un gaz à effet de serre responsable du réchauffement climatique et donc du climat. Modifier.

Le biochar consiste ici en la décomposition chimique d’un composé organique par une élévation importante de température (entre 350 et 650 en l’absence d’oxygène), pour obtenir d’autres produits qu’il ne contenait pas.

SA

A lire aussi :

11-11-2021-COP 26 : Le Cameroun devient le premier pays au monde à intégrer la production de biochar dans sa stratégie climat

#Cameroun #quadrupler #ses #émissions #CO2 #dici #grâce #aux #producteurs #ciment #dhydrocarbures

Source: Investir au pays

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire