Le chinois Sinosteel obtient la toute première licence d’exploitation de minerai de fer au Cameroun

0

(Investir au Cameroun) – Le chef de l’Etat, Paul Biya, a signé le 1est Juillet 2022 le décret accordant à Sinosteel Cam SA le permis d’exploitation du gisement de fer de Lobé à Kribi, dans la région sud du Cameroun. Cette filiale du géant minier chinois Sinosteel Corporation devient ainsi la toute première société minière à obtenir une licence pour extraire du minerai de fer dans le pays.

Le président Biya ouvre ainsi la voie à l’opérationnalisation de ce qui pourrait bien être le tout premier projet minier industriel au Cameroun (le gisement de nickel-cobalt de Lomié est autorisé à opérer depuis 2003, mais les travaux n’ont jamais démarré, NDLR), moins de deux mois après la signature, le 6 mai 2022, de la convention minière relative à ce projet, entre le gouvernement camerounais et la société minière chinoise.

Les négociations se sont déroulées pendant près de 7 ans, soit entre le 18 novembre 2015 et le 6 mai 2022, et la signature de ce traité minier a suscité une vive polémique dans le pays. En particulier, les bénéfices du projet pour le Cameroun étaient jugés négligeables et de nombreuses analyses avaient fleuri, accusant le gouvernement de vendre le stockage de fer de Lobé à Kribi au chinois Sinosteel.

«Sur la base de la loi stipulant que la licence d’exploitation doit être accordée dès la signature de la convention, mais surtout sur la base de la vérité, le président de la République a signé la licence malgré la polémique. Nous sommes actuellement dans la phase qui consiste à utiliser le permis, d’une superficie de 138 km2» Souffle une source proche du dossier. Cependant, il faut dire que la décision accordant la licence d’exploitation à Sinosteel n’a pas été rendue publique jusqu’à présent, comme il est d’usage pour les autres décisions.

22,9 milliards de FCFA de recettes annuelles pour l’Etat

Selon la même source, cette phase d’occupation consiste en des actions telles que la délimitation du terrain, la pose de plaques indiquant le propriétaire actuel du terrain, l’obtention de la déclaration d’utilité publique, la mise en place de la commission d’évaluation des biens concernés par le projet en vue de indemniser les propriétaires et signer un bail emphytéotique avec l’Etat du Cameroun.

«La loi nous donne 2 ans pour construire toutes les infrastructures liées au projet et un maximum de 5 ans pour démarrer l’exploitation commerciale. Mais nous visons à démarrer une opération commerciale dans un délai maximum de 3 ans.dit notre source. Celle-ci précise que, le minerai étant extrait dans la mine à ciel ouvert, les infrastructures les plus importantes à construire sont l’usine d’enrichissement et un quai ou terminal minéralier dans le port en eau profonde de Kribi, à 20 km du site d’exploitation.

Pour rappel, selon la convention minière, qui fixe les droits et obligations des parties à ce projet, l’exploitation du gisement de fer de Lobé à Kribi Kribi, d’un potentiel de 632 millions de tonnes de fer d’une teneur moyenne de 33 %, l’Etat du Cameroun devrait générer un chiffre d’affaires annuel de 22,9 milliards de FCFA, dont 4,9 milliards de FCFA destinés aux collectivités locales.

L’enveloppe ainsi projetée, qui ne tient pas compte »impôts et dividendes de droit commun liés aux 10% d’actions gratuites de l’Étatdans la société d’exploitation (disposition du Code minier 2016), apprend-on, se compose principalement des recettes de la taxe ad valorem (14 milliards de FCFA, dont 3,5 milliards de FCFA pour les collectivités locales).

Un espoir pour l’industrie sidérurgique et métallurgique locale

Il comprend également 4,7 milliards de FCFA annuels pour la taxe à l’exportation, 2,8 milliards de FCFA pour le 1% de la production qui revient à l’État dans le cadre du contrat de partage de production, ou 1,4 milliard de FCFA pour le compte spécial de développement des capacités locales des collectivités créé par la loi de 2016. Code minier.

Afin d’assurer de tels revenus à l’Etat du Cameroun, grâce à ce gisement de fer exploitable depuis plus de 50 ans, on apprend que la société Sinosteel Cam SA entend assurer une production annuelle de 10 millions de tonnes de fer d’une teneur moyenne de 33 %. L’enrichissement du minerai devrait aussi permettre de produire annuellement 4 millions de tonnes de fer avec une teneur de plus de 60%, a-t-on appris. Selon les estimations officielles, le projet minier Lobé à Kribi devrait créer 600 emplois directs et environ 1 000 emplois indirects.

Face au retard pris par le projet d’exploitation du gisement de fer de Mbalam (région Est), tiraillé entre le Cameroun et le Congo, ou au manque de dynamisme entourant le projet d’exploitation du gisement de Nkout (région Sud) ; l’exploitation effective du gisement de fer de Lobé à Kribi devrait relancer la sidérurgie camerounaise en plein essor depuis plusieurs années. Malgré d’importants investissements au cours des 10 dernières années, les métallurgistes et sidérurgistes locaux sont toujours dépendants des importations de billettes (déchets de fer fondu sous forme de lingots et utilisés dans la production d’acier pour béton armé, ndlr), en raison de la rareté des ferrailles sur le marché local.

Grâce au projet Lobé à Kribi, ces acteurs du marché devraient bénéficier de la disposition du Code minier de 2016 qui impose la transformation locale d’au moins 15% des substances minérales extraites du sous-sol camerounais. Dans son article 29, la loi portant loi minière au Cameroun prévoit également que «l’Etat garantit la disponibilité de la matière première, soit au moins 50% de sa part, aux structures locales de traitement des substances minérales issues de l’exploitation minière artisanale et semi-mécanisée».

Brice R. Mbodiam

A lire aussi :

06-05-2022 – Exploitation du fer de Kribi : le chinois Sinosteel table sur un chiffre d’affaires annuel de 22,9 milliards de FCFA pour le Cameroun

24-06-2019 – Le Cameroun compte plus de 500 nouveaux sites miniers pour septembre 2019 (Banque mondiale)

#chinois #Sinosteel #obtient #toute #première #licence #dexploitation #minerai #fer #Cameroun

Source: Investir au pays

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire