Le gestionnaire d’actifs Harvest Asset Management multiplie son capital par 2,5 pour le porter à un demi-milliard de FCFA

0

(Cameroonian Business) – La société camerounaise de gestion d’actifs Harvest Asset Management multiplie son capital par 2,5 pour le porter à un demi-milliard de FCFA, selon un communiqué de la société publié le 5 juillet. Selon ce document, cette augmentation de capital a été souscrite par tous les actionnaires, notamment Harvest Africa Ventures, la holding de la famille Kamgaing, principal actionnaire de Harvest Asset Management. Il est né de l’incorporation au capital d’une partie des bénéfices réalisés jusqu’en 2021.

Pour Marc Kamgaing, PDG de Harvest Asset Management, cette opération est la preuve que les actionnaires croient en l’entreprise et souhaitent s’inscrire dans la durée. Il faut dire que le niveau de performances de la box est exceptionnel. Avec un capital de 200 millions en 2021, Harvest Asset Management a dégagé un bénéfice net de 270 millions de FCFA, soit un retour sur capital de 135%.

Développement

Au 31 décembre, Harvest Asset Management, avec 241,5 milliards de FCFA d’actifs sous gestion, détenait 69% de parts de marché. Avec 500 millions de capital social, la caisse est trois fois supérieure au minimum légal de 150 millions de FCFA. Pour l’entreprise, cette augmentation est l’expression de la volonté de rester leader du marché. Pour cela, l’augmentation de capital »a pour principal objectif le financement de la prochaine phase de notre développement en zone CEMAC, à l’international, mais aussi d’anticiper les différentes évolutions réglementaires en coursdit Marc Kamgaing.

Selon nos informations, une nouvelle réglementation pour l’intégration des fonds d’investissement pour les investissements alternatifs (immobilier, infrastructure, capital investissement, etc.) devrait bientôt voir le jour en zone CEMAC. Pour assurer son développement, le gestionnaire d’actifs souhaite donc lancer des fonds alternatifs, notamment dans l’immobilier et les infrastructures. Dans cette perspective, elle envisage de recruter des experts dans ces domaines. Il est également question d’ouvrir les produits existants à la diaspora, notamment en Europe et en Amérique du Nord, et de renforcer la présence de l’entreprise dans tous les pays de la CEMAC (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée équatoriale et Tchad).

Je suis convaincu que cette dynamique nous permettra d’être encore plus proches de nos clients et de les accompagner dans leur parcours d’investissement.a fait remarquer M. Kamgaing.

SA

#gestionnaire #dactifs #Harvest #Asset #Management #multiplie #son #capital #par #pour #porter #demimilliard #FCFA

Source: Investir au pays

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire