Le syndic de faillite de Comeci donne aux épargnants 60 jours pour présenter la preuve de leur dépôt

0

(Investir au Cameroun) – Selon un communiqué de presse publié dans la tribune camerounaise le 24 mars, le liquidateur donne 60 jours aux déposants de la Société Équatoriale de Crédit d’Épargne et d’Investissement (Comeci SA) pour soumettre les pièces justificatives de leurs dépôts .

De la décision de mise sous séquestre ou de liquidation d’actifs et jusqu’à l’expiration d’un délai de 60 jours suivant la deuxième insertion dans un journal des mentions légales de l’Etat partie concerné (…), tous les créanciers faisant partie de la succession, à l’exception des débiteurs alimentaires, doivent, sous peine d’exécution, soumettre leurs créances au syndicPouvons-nous lire dans le document.

Ce délai est de 90 jours pour les créanciers domiciliés hors du territoire national.La même obligation est imposée au créancier qui a déposé une réclamation avant la décision de condamnation sur la base d’un titre ou, en l’absence de titre, de faire reconnaître son droit. La production interrompt l’extinction de la créance», Poursuit avec le communiqué de presse précisant que les dettes contractées auprès du syndic dans les villes de Garoua et Maroua au cours de la période du 4 février 2021 resteront acquises.

Le communiqué du liquidateur de banque Towoua, nommé fiduciaire aux côtés de Marthe Sévérine Bella Mendo, juge au TGI du Wouri (juge d’instruction), intervient à un moment où les créanciers, en attente de reprendre possession de leur épargne, sont harcelés. , apprend le sieur Towoua, liquidateur de cette institution de microfinance de second ordre. En se faisant passer pour le liquidateur de Comeci SA, les particuliers extorquent des fonds aux créanciers de la microfinance en reflétant le recouvrement de leurs actifs.La seule source légale et légitime est nous», Explique le conservateur.

La descente aux enfers de Comeci SA a commencé en août 2016, lorsque des clients ont pris d’assaut les agences de Douala et Bafoussam suite à une rumeur de difficultés de microfinance. De grosses sommes d’argent sont ensuite débitées des comptes, ce qui aggrave son cas.

Après que les tentatives de la direction pour y remédier, y compris l’opération de recouvrement forcé initiée auprès des débiteurs de mauvaise foi, se sont soldées par un échec, la Commission bancaire de l’Afrique centrale (Cobac) a décidé le 16 janvier 2018 de la mettre en œuvre. – ici sous administration préliminaire. Quand nous le regardons, nous apprenons, « la situation financière et prudentielle critique de Comeci et compte tenu de l’incapacité de ses mandataires sociaux à restaurer la solvabilité de cette institutionCela échouera aussi.

Et enfin, le 27 avril 2019, le tribunal de district du Wouri (TGI) l’a déclaré en faillite en nommant un curateur et un juge d’instruction. La même année, la FEM a publié un rapport de son assemblée générale déclarant avoir perdu 8,2 milliards de FCFA en 2017.

Joseph Roland Djotié



Source link

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: