L’État prépare la réforme de l’Agence de l’électrification rurale en difficulté dans l’exercice ses missions

0

(Investir au Cameroun) – Le groupement Idea Conseil-Studi Cameroun, commis pour réaliser l’audit de l’Agence de l’électrification rurale (AER) en l’accomplissement de ses missions, a présenté le 24 mars à Yaoundé, les résultats provisoires de son étude.

En termes de défis, l’audit révèle que l’Agence chargée de l’élaboration et la mise en œuvre de la politique du gouvernement dans le domaine de l’électrification rurale au Cameroun fait face à un capital humain qualitatif et quantitatif à l’insuffisance forte demande des populations. Car, il y a un excès de postes de responsabilité dans un effectif où seulement 90 postes sur 155 sont pourvus.

Par ailleurs, les ressources financières de l’Agence sont en deçà des besoins, et malgré l’existence du Fonds d’énergie rurale (FER). Les ressources demandées sont constituées des budgets d’investissement public, des financements des bailleurs de fonds…

Les autres problèmes rencontrés par l’Agence sont : la multiplicité des acteurs dans le domaine de l’électrification rurale et l’absence d’un cadre de concertation en vue d’assurer la cohérence et l’harmonisation des programmes d’électrification rurale.

Afin d’inverser la tendance, l’étude propose de renforcer la capacité de mobilisation de ressources externes, notamment Financières. Cela passera par un renforcement de la procédure budgétaire pour obtenir un meilleur budget CDMT (Cadre des dépenses à moyen terme), et assurera la liaison avec le ministère de l’Eau et de l’Energie.

En outre, il est recommandé à l’AER d’opérationnaliser l’unité d’audit interne et de mettre en place un contrôle budgétaire, selon les normes Ohada ; concilier la « Stratégie ressources humaines » et la « Stratégie Business » pour l’avenir de l’AER et tant que « promoteur » ou « développeur-opérateur » de l’électrification et de l’énergie rurale. Ceci en ayant un personnel motivé et efficace pour le développement de l’Agence et la mise en œuvre de projets réussis en électrification rurale.

Il est également recommandé de mettre en place des procédures de suivi et d’évaluation des projets d’électricité rurale ; améliorer la communication de l’ARE, qui est faible (site Web, événements, pour renforcer la visibilité de l’ARE) ; préparer la reprise en gestion par l’AER des mini-réseaux Huawei, dont le Data center.

L’AER a été créée dans le but de promouvoir et développer l’électrification rurale sur l’ensemble du territoire national. Mais ça mission piétine encore, car le pays affiche le taux d’accès à l’électricité se situe à 65% de façon globale. Il reste donc à rattraper un écart de 35%. Pour changer la donne, le gouvernement a mis en place depuis 2008, le Projet d’électrification rurale et d’accès à l’énergie dans les zones sous-desservies au Cameroun (Perace) qui pourrait démarrer cette année 2022. vise à terme la réalisation de 163 000 agences sociales en partenariat avec Eneo.

SA

#LÉtat #prépare #réforme #lAgence #lélectrification #rurale #difficulté #dans #lexercice #ses #missions

Source: Investir au pays

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire