Licencié Sosucam : les syndiqués montent des enchères en prélude aux prochaines négociations

0

(Investir au Cameroun) – Le licenciement annoncé de 250 salariés pour « insuffisance professionnelle » de la Compagnie sucrière du Cameroun (Sosucam), filiale du français Somdiaa, pourrait trouver une autre issue d’ici un mois.

En effet, le gouverneur de la région du centre, Naseri Paul Bea, a présidé une réunion d’urgence tripartite de ses services le 21 juin. Y ont participé : le directeur général adjoint de la Sosucam Jean Second Libock, ses collaborateurs, le secrétaire général de la Confédération des travailleurs du Cameroun (CSTC), le préfet de la Haute Sanaga, les services de sécurité et le ministère du travail et de la sécurité sociale.

A l’issue de cette réunion, le gouverneur a mis en place une « Commission tripartite » composée de 12 membres, à savoir : l’administration du travail (4 membres), la direction générale de la Sosucam (4 membres) et les travailleurs (4 membres).

Selon nos sources, «Cette commission disposera d’un mois pour retourner sa copie et ses conclusions dans le cadre du licenciement en cours à Sosucam NV, après étude de l’ensemble des dossiers et des conditions de départ de chaque salarié licencié.« . Dans la foulée, la CSTC, signataire au nom des travailleurs impliqués dans l’opération, a décidé de suspendre une annonce de grève »l’action syndicale jusqu’à l’épuisement du processus de dialogue, de consultation et de libre négociation collective entamé ce jour-là».

Mais en attendant les conclusions de ce comité, la CSTC a déjà mis une note en 18 points sur la table du gouverneur. Notons, entre autres, que le syndicatreconsidérer le motif du départ de ces salariés, car en lisant les multiples newsletters et mémos signés par la direction générale de Sosucam SA, on peut lire des carences professionnelles. Cette violation du contrat de travail doit être négociée départle paiement par l’employeur des cotisations de sécurité sociale, en tenant compte des cotisations patronales et salariales pour le reste de l’année à la RSZ.

Primes et avantages

En plus du versement intégral du dernier mois (juin 2021 : NDLR), le syndicat Sosucam demande une indemnité de fin de carrière non imposable, une indemnité de déménagement, une indemnité de rupture, une prime de vacances annuelles, le versement de la prime de 13e bonus de mois et de fin de campagne.

«La Sosucam devra verser aux salariés licenciés une prime de réinsertion sociale correspondant à 12 mois de salaire de base échelonné. L’entreprise devra indemniser un préjudice subi par les salariés du fait de la rupture brutale des contrats (indemnités), qui doit être basée sur un mois de salaire multiplié par le nombre d’années restant à travailler. Sans oublier le remboursement d’une bonne prime de divorce », apprend-on du syndicat.

Last but not least, la filiale Somdiaa est invitée à reprendre les dettes des salariés dans les banques, car selon la fédération syndicale, c’est l’entreprise qui a délivré des certificats de transfert irrévocable aux salariés pour contracter des emprunts auprès des banques. puis passer à une rupture brutale des contrats. La CSTC appelle également à l’arrêt immédiat de toutes les tentatives de suppression de nouveaux emplois à la Sosucam.

Jusqu’à présent, la société sucrière n’a pas commenté. De son côté, le ministre du Travail a écrit à l’entreprise le 11 juin. « Dans l’intérêt de l’entreprise, afin d’éviter d’éventuels litiges et de préserver la sérénité du climat social, il conviendrait dans de telles circonstances de préconiser la formule de départ convenue avec ces salariés.» a conseillé le ministre du Travail.

Leader du marché sucrier camerounais (70 % de couverture), Sosucam, détenue à 74 % par le français Somdiaa et à 26 % par l’État camerounais, a été fondée en 1965. L’entreprise revendique un total de 8 000 emplois directs et indirects pour une année masse salariale de 14 milliards de FCFA.

Sylvain Andzongo

A lire aussi :

14-06-2021-Limogé à Sosucam : la ministre du Travail recommande des départs négociés

08-06-2021-Sosucam, filiale du français Somdiaa, licencie 250 salariés pour « manquements professionnels »

.

#Licencié #Sosucam #les #syndiqués #montent #des #enchères #prélude #aux #prochaines #négociations

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: