Marché des titres publics : après le Tchad, le Cameroun et le Gabon courtisent les investisseurs à Douala

0

(Investir au Cameroun) – Le 17 février 2022, le ministre camerounais des Finances, Louis Paul Motazé, a fait le déplacement de Douala, la capitale économique du pays, pour présenter le plan de financement 2022 de l’État du Cameroun sur le marché des titres publics de la Beac et sur le marché financier unifié (Bvmac).

Au cours de cette rencontre avec les banquiers, assureurs et autres sociétés de bourse, le ministre Motazé, tout en remerciant ces partenaires pour leur contribution constante au financement du budget de l’État, a fait un nouvel appel de fonds d’un montant de 200 milliards de FCFA (la loi de finances 2022 a fixé le plafond à 350 milliards de FCFA, NDLR).

Tel est le montant que le Trésor public camerounais se prépare à mobiliser au moyen d’un emprunt obligataire à émettre incessamment sur la Bvmac, d’une part, et des émissions d’obligations du Trésor assimilables des titres de marché (OTA) la Beac , d’autre part. Ces fonds, une déclaration du ministre des finances, permettent de financer des projets d’infrastructures dans le pays.

Ce membre du gouvernement a été concerné dans la capitale économique camerounaise la veille, par une délégation missionnée par l’État gabonais, à l’effet d’aguicher les investisseurs du Cameroun dans le cadre du plan de financement du budget de l’État pour le compte de l’exercice 2022. Exercice au cours duquel, at-on appris, le pays d’Ali Bongo entend mobilisateur sur le marché sous-régional des titres publics, une enveloppe totale de 736 milliards de FCFA.

Pour y parvenir, l’État gabonais compte sur les investisseurs installés au Cameroun, qui possédaient souvent jusqu’à 70 % des fonds levés par les pays de la Cemac sur le marché sous-régional des titres publics, selon les données officielles. C’est fort de ce statut la place forte de l’économie dans la zone Cemac, que Douala avait déjà accueilli, le 4 février 2022, le ministre tchadien des Finances et du Budget.

Tahir Hamid Nguilin était également venu inviter les banquiers, assureurs et sociétés de bourse installés dans la capitale économique camerounaise, à souscrire aux appels de fonds que le gouvernement tchadien se prépare à lancer sur régésé pour l’année 2022 en cours.

GRE

lire aussi :

07-02-2022 – Recherche des financements : le Tchad fait les yeux doux aux investisseurs du Cameroun

#Marché #des #titres #publics #après #Tchad #Cameroun #Gabon #courtisent #les #investisseurs #Douala

Source: Investir au pays

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire