Marthe Elise Tankeu : « La viande résout moins de problèmes qu’elle n’en crée »

0

Conseils pratiques de la biochimiste-diététicienne du cabinet de nutrition et diététique Viv’Ass Impact.

Quelle est la place du bœuf dans l’alimentation humaine ?

Il faut dire que dans l’alimentation humaine, le bœuf fait partie des aliments du groupe Vpo (viande, poisson et œufs) qui apportent des protéines dans l’alimentation humaine. Le boeuf apporte aussi du plaisir. Il contient des substances qui stimulent le sens de la luxure dans le corps. La viande procure un certain plaisir à table. C’est la place du bœuf dans l’alimentation.

Pourquoi devrions-nous manger de la viande ?

Cette question n’a pas besoin d’être posée. Nous devons savoir que nous n’avons pas à manger de viande car elle résout moins de problèmes qu’elle n’en cause. Ceci dans le sens où son importance réside dans la stimulation du plaisir et de tout ce qui va avec. Si l’on regarde maintenant les apports nutritionnels, ce sont bien plus les protéines qui sont les briques de base. Ces éléments comme les parpaings, les briques, font notre corps, nos muscles. Mais on peut aussi trouver ces éléments ailleurs. C’est pourquoi je dis qu’il n’est pas si important d’en consommer. L’autre particularité réside dans l’apport de phosphore, minéral important dans la composition des os. Il existe également un apport en vitamine B12 qui aide à prévenir ou réduire le risque d’anémie et facilite la formation des cellules sanguines et des cellules nerveuses. Le boeuf fournit du fer dans le corps. Encore appelé fer héménique, il est considéré par les scientifiques comme celui que l’organisme absorbe le mieux. Il vient des plantes et est important dans le sens où la colle transporte l’oxygène dans le corps, en consommant de la viande on est rassuré d’en avoir. Manger de la viande permet de lutter contre le risque d’anémie due à une carence en fer.

À quoi sommes-nous exposés si nous consommons peu ou pas de bœuf ?

On ne peut pas dire qu’on s’expose à une carence ou une carence en tant que telle. Comme je l’ai dit, ces éléments importants du bœuf se retrouvent dans les œufs, dans toutes sortes de poissons, dans le gibier, les chenilles, les escargots. On les trouve également dans la volaille et le lait. Donc on peut se passer de boeuf. Nous ne sommes pas vraiment à risque, juste que nos papilles manquent ce bon goût, ce qui peut nous faire ressentir une certaine euphorie lorsque nous en consommons.

Quels aliments peut-on compenser pour le bœuf ?

Compte tenu de la hausse des prix de la viande bovine, on ne peut pas dire que se tourner vers d’autres denrées résoudra le problème. Les autres produits sont également surenchéris. Il faut juste savoir qu’en termes d’équivalents on peut jeter son dévolu sur les œufs, le poisson, le gibier, la volaille. Vous pouvez également jeter votre dévolu sur le soja. Le soja est en concurrence avec le bœuf en termes de protéines. 100 grammes de viande peuvent fournir 20 à 25 grammes de protéines et 100 grammes de soja fournissent également le même ratio. En dehors de ces éléments communs, le soja contient certaines vitamines B1 et B2 que le bœuf n’a pas. Par exemple, le soja apporte de bonnes graisses qui contribuent au bon fonctionnement de l’organisme, contrairement au bœuf qui apporte de mauvaises graisses saturées. Passer à d’autres aliments permet aux gens de mieux manger et d’explorer d’autres avenues plus saines. Nous avons des haricots, de toutes sortes, qui fournissent des protéines et des fibres alimentaires pour la digestion. Il apporte également toutes les vitamines nécessaires à la santé et au bon fonctionnement de l’organisme. Nous avons aussi des noix de coco, des safous, des prunes, des noix, des noisettes, des cacahuètes, du sésame. Tous ces aliments contiennent des minéraux que nous recherchons dans le bœuf. La liste est longue. Nous n’avons pas trop à nous inquiéter, car le prix de la viande augmente. Nous devons réduire notre consommation de bœuf car c’est bon pour nous et cela réduit le mauvais cholestérol et les graisses saturées. C’est un mal pour un bien.

Interview réalisée par DO / 237online.com

#Marthe #Elise #Tankeu #viande #résout #moins #problèmes #quelle #nen #crée

Ref. : 237online.com

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire