Port de Douala : le Cameroun nationalise la gestion du remorquage

1

A l’issue d’une réunion du Conseil d’Administration du 22 décembre 2020, le Port Autonome de Douala (PAD), la société d’Etat chargée de la gestion de la plus grande plateforme portuaire du Cameroun, a été autorisé à mettre en place une administration Nous nous consacrons au remorquage de navires et apprenons en interne Se gonfler.

Cette activité, qui a officiellement réalisé un chiffre d’affaires annuel moyen de 3,6 milliards FCFA dans le port de Douala au cours des 5 dernières années, consiste à remorquer un navire au port entrant ou sortant du port. Aide d’un ou de plusieurs remorqueurs si le navire en question ne peut pas accoster seul ou quitter les quais.

Grâce à la mise en place de cette nouvelle agence, PAD s’apprête à reprendre la gestion d’une activité externalisée depuis plusieurs années à des entreprises étrangères pour son propre compte. La nouvelle direction est également née après un appel d’offres international en juin 2020 et a été déclarée infructueuse le 18 décembre après des négociations infructueuses avec Boluda France. .

Selon de bonnes sources, cette filiale du conglomérat espagnol Boluda Corporación Marítima a considéré les conditions posées par le PAD pour l’attribution du contrat de concession du service de remorquage dans le port de Douala comme trop restrictives (pratique de prix compétitifs, géographie du capital de la société à créer, investissements, etc. ). On apprend que les négociations se sont principalement concentrées sur les investissements PAD nécessaires au titre de l’accord de concession.

Par exemple, alors que le PAD exigeait l’achat de trois nouveaux remorqueurs, dont deux devaient être commandés trois mois après l’entrée en vigueur du contrat et mis en service à partir de la 2e année de la concession, un troisième nouveau remorqueur a été mis en service la 8e année de la Concession? Boluda France a montré sa volonté de n’acheter que des remorqueurs d’occasion, ont appris des sources proches du dossier. Ces investissements pourraient à terme être réalisés par le PAD lui-même sous la nouvelle gouvernance.

Nationalisation des activités à la pelle …

L’émergence des entreprises de remorquage marque la nationalisation des principales activités du port de Douala, qui était auparavant la principale porte d’entrée des marchandises dans le pays. Après une séparation turbulente avec les terminaux Bolloré APM fin 2019, au terme d’un contrat de concession de 15 ans au terminal à conteneurs du port de Douala, le PAD a lancé le Terminal Régie du en Conteneur (RTC), qui exploite ce terminal depuis près d’un an.

« ? Malgré le contexte difficile qui a marqué la reprise des opérations du terminal à conteneurs au 1er janvier 2020, le RTC a bien rempli sa mission en fournissant un service de haute qualité aux utilisateurs de ce terminal tout en répondant aux objectifs de performance et aux résultats, a souligné le conseil d’administration du PAD à l’issue de sa réunion du 27 juillet 2020. «Comment comprendre que la gestion du terminal à conteneurs du port de Douala ait changé? Du fait de la soudaine multitude de droits accordés par A demandé Célestin Tawamba après sa récente réélection à la tête du Gicam, le plus important groupe d’employeurs du pays.

Dans le courant de 2020, qui touche à sa fin, la société anonyme en charge de la gestion du port de Douala a également entamé la gestion déléguée du dragage du canal, précédemment confiée à des opérateurs étrangers comme le belge Jan de Zero et plus récemment le CHEC chinois. Le 13 octobre 2020, le Premier ministre Joseph Dion Ngute a inauguré et remis officiellement les équipements acquis par le PAD sous cette autorité pour un montant de plus de 45 milliards FCFA.

Grâce à cet équipement, exploité par la direction déléguée, le PAD entend générer des économies importantes qui lui permettront en même temps de consolider la trésorerie de l’entreprise. Plus précisément, le PAD souligne que le coût annuel moyen du dragage au cours des cinq dernières années a été de 17,16 milliards de FCFA. La direction prévoit que le coût annuel moyen de tous les dragages dans le port de Douala sera d’environ 6,7 FCFA au cours des cinq prochaines années, soit un bénéfice annuel de plus de 10 milliards de FCFA.

REF: investiraucameroun.com

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



1 COMMENT

  1. Port de Douala : le Cameroun nationalise la gestion du remorquage - CAMEROON MAGAZINE - CAMEROUN INFO - Echos du Cameroun

    […] Lire l’article au complet sur web.cameroonmagazine.com var betterads_screen_width = document.body.clientWidth;betterads_el = document.getElementById('bsac-7034-18033348'); if (betterads_el.getBoundingClientRect().width) { betterads_el_width_raw = betterads_el_width = betterads_el.getBoundingClientRect().width; } else { betterads_el_width_raw = betterads_el_width = betterads_el.offsetWidth; } var size = ["125", "125"]; if ( betterads_el_width >= 728 ) betterads_el_width = ["728", "90"]; else if ( betterads_el_width >= 468 ) betterads_el_width = ["468", "60"]; else if ( betterads_el_width >= 336 ) betterads_el_width = ["336", "280"]; else if ( betterads_el_width >= 300 ) betterads_el_width = ["300", "250"]; else if ( betterads_el_width >= 250 ) betterads_el_width = ["250", "250"]; else if ( betterads_el_width >= 200 ) betterads_el_width = ["200", "200"]; else if ( betterads_el_width >= 180 ) betterads_el_width = ["180", "150"]; if ( betterads_screen_width >= 1140 ) { document.getElementById('bsac-7034-18033348-place').innerHTML = ''; (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});} […]

Laisser un commentaire