Publicité : avec la géolocalisation des panneaux, la Communauté urbaine de Douala doublera ses revenus d’ici fin juillet 2021

0

(Investir au Cameroun) – Le 30 juillet 2021, la communauté urbaine de Douala (CUD), la super-mairie de la capitale économique du Cameroun, a émis des factures aux 18 agences de publicité (dont trois nouvelles) opérant dans la ville d’un montant total de 959,2 millions de FCFA, pour diverses redevances. Des sources internes aux services financiers de cette collectivité territoriale décentralisée, cette facturation a augmenté de 207,6% par rapport à la même période en 2019 (461,9 millions de FCFA facturés), et de 213,2% par rapport à fin juillet 2020 (449,9 millions de FCFA).

Selon des sources autorisées, cette augmentation des redevances attendue pour l’utilisation de l’espace urbain à des fins publicitaires est le résultat d’une réforme de la réglementation du secteur de la publicité à Douala. Pour ce faire, au dernier trimestre 2020, la CUD a recruté Quantum A&A via un appel d’offres, mené par un certain Brice Meilo, un expert-comptable qui s’est cassé les dents chez PwC.

Pour assainir l’industrie de la publicité à Douala, la stratégie de cette entreprise, apprend-on, était  » la géolocalisation de tous les panneaux publicitaires de la capitale économique ; la dématérialisation de tous les processus de contrôle et de suivi de l’activité publicitaire ; et la mise en place, à partir de janvier 2021, d’un règlement de publicité locale », Présentée comme la toute première initiative de ce type en Afrique subsaharienne francophone.

blocages

Grâce à ces innovations, explique une source proche du sujet, il devient de plus en plus difficile pour les managers de s’engager dans des pratiques telles que le non-remboursement de la CUD des redevances publicitaires et celles sur les enseignes et véhicules publicitaires. Il en est de même de la non-divulgation de l’encaissement (publicité sur le lieu de vente) de certains annonceurs ; dépôt lors de la perception du droit de licence; violation des zones d’exclusion accordées par la CUD… La visibilité et la transparence procurées par les nouvelles mesures de Quantum A&A ont également permis au maire de la ville de Douala de suspendre les activités de six régies publicitaires avec une dette totale de plus de 240 millions FCFA.

Grâce à cet assainissement en cours du secteur publicitaire à Douala, le maire Roger Mbassa Ndiné énumère désormais les redevances publicitaires comme l’un des éléments qui devraient contribuer à l’augmentation des revenus de la CUD en 2021. En effet, le 12 août 2021, lors de la session de la CUD consacrée à l’évaluation de l’exécution à mi-parcours de son budget, le maire a révélé que, grâce en partie à la publicité, les recettes initiales de la CUD (après la révision en mars 2021) pourraient augmenter de 11 milliards de FCFA ( 18,8%) , pour atteindre à terme 70 milliards de FCFA d’ici la fin de l’exercice en cours.

Par ailleurs, l’optimisme du maire de la ville de Douala contraste avec le mécontentement de certains gestionnaires qui résistent à la nouvelle donne dans la gestion de la publicité dans la capitale économique. Selon des sources autorisées, ces derniers, parfois avec la complicité d’agents de la CUD, multiplient les ruses et les blocages pour freiner l’avancée de cette réforme, dont la CUD tire ses premiers dividendes depuis le dernier trimestre 2020.

Brice R. Mbodiam

.

#Publicité #avec #géolocalisation #des #panneaux #Communauté #urbaine #Douala #doublera #ses #revenus #dici #fin #juillet

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire