Réouverture officielle du couloir Douala-Bangui, fermé pendant 3 mois en raison de l’insécurité en RCA

0
246

(Cas au Cameroun) – Des sources autorisées au sein de l’administration des douanes camerounaises annoncent la réouverture officielle du corridor Douala-Bangui, fermé depuis près de trois mois en raison de l’insécurité en République centrafricaine (RCA). La réouverture officielle du corridor Douala – Bangui à Garoua Boulai sera annoncée vendredi par le gouverneur de la région Est. [5 mars 2021]», Nous apprenons des douanes. Elle précise qu’avant même cette réouverture officielle, 421 camions pourraient atteindre la capitale centrafricaine  » en sécurité », Le seul jour du 2 mars.

La reprise du trafic sur le corridor Douala-Bangui va alléger la situation jusqu’à présent à la frontière Cameroun-RCA. En effet, depuis l’éclatement des troubles en République centrafricaine à la veille de l’élection présidentielle du 27 décembre 2020, plus de 1000 camionneurs transportant des marchandises destinées à approvisionner la capitale centrafricaine étaient stationnés le long du corridor de Douala -Bangui.

Selon l’Agence de gestion du fret terrestre, qui divulgue ce chiffre, la plupart de ces camionneurs sont piégés à Garoua-Boulaï, une ville camerounaise à la frontière avec la RCA. Les porteurs de nationalités camerounaise, tchadienne et centrafricaine redoutent l’insécurité créée en RCA par les rebelles regroupés au sein de la «Coalition des patriotes pour le changement (CPC)».

Ce climat d’insécurité empêche les échanges sur le corridor Douala-Bangui qui, selon les douanes camerounaises, transite environ 55 milliards de FCFA par an. Ce corridor est essentiel pour la République centrafricaine car c’est la principale voie d’approvisionnement vers la capitale centrafricaine.

La réouverture du couloir Douala-Bangui est annoncée quelques jours après que le président centrafricain Faustin-Archange Touadera a ordonné à sa ministre des Affaires étrangères, Sylvie Baïpo-Temon, de rencontrer son homologue camerounais, Paul Biya.

Le 10 février est le saint patron de la diplomatie centrafricaine « Porteur du message et de la voix » a été reçu en audience par le chef de l’Etat camerounais. Plus précisément, Bangui voulait l’implication de Paul Biya et a demandé son influence pour résoudre la crise centrafricaine. « La RCA est un pays stratégique au cœur de la sous-région, il est important que sa situation soit sous contrôle, au moins qu’il y ait une pause pour que cette situation n’affecte pas les pays voisins », a déclaré le ministre centrafricain des Affaires étrangères.

Sylvain Andzongo



Source link

QU’EN PENSEZ-VOUS?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]