Home Economique Restauration : le Cameroun offre la possibilité aux Africains d’unir leurs efforts dans l’utilisation des produits labellisés IG
Economique

Restauration : le Cameroun offre la possibilité aux Africains d’unir leurs efforts dans l’utilisation des produits labellisés IG

(Investir au Cameroun) – Lors d’un dîner thématique sur les Indications Géographiques (IG), organisé le 17 avril 2024 à Douala, le ministre camerounais par intérim des Mines, de l’Industrie et du Développement technologique, Fuh Calistus Gentry (photo), également directeur foncier du De L’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI) a invité les restaurateurs africains à collecter des recettes élaborées à partir de produits bénéficiant d’une indication géographique en Afrique pour générer des revenus.

«Aujourd’hui, il est difficile pour un pays africain de promouvoir et de bénéficier de sa cuisine à l’échelle internationale. Il serait bien plus rentable de regrouper nos produits labellisés et de proposer des menus dans les restaurants pour générer plus de revenus.», a suggéré le ministre. Fuh Calistus Gentry estime que ces produits apportent une valeur ajoutée aux producteurs, aux restaurateurs et aux États. Il souhaite également que des dîners thématiques autour de ces produits soient organisés dans les capitales européennes (Paris, Londres, Bruxelles) pour les promouvoir.

A Douala, plus de 25 indications géographiques ont été mises à l’honneur lors du dîner thématique organisé par le projet Droit de la propriété intellectuelle et innovation en Afrique (AFRIPI), financé par l’Union européenne (UE). De l’Attieke des Lagons de Côte d’Ivoire au poulet frit aux échalotes de Bandiagara au Mali, en passant par les légumes frits au poivre jaune de Nsukka du Nigéria et le steak au poivre de Penja du Cameroun, les responsables de l’OAPI et ses partenaires ont apprécié les saveurs de ces produits qui «des labels et des sources de revenus importantes pour ces pays», souligne Denis Loukou Bohoussou, directeur général de l’OAPI.

Le poivre de Penja, par exemple, dont le prix au kilo sur le marché local est passé de 2 500 à 3 000 FCFA en 2008 à près de 20 000 FCFA en 2022, après l’étiquetage IG par l’OAPI en 2013. L’indication géographique met en avant un lieu ou une région spécifique de production. et certifie les propriétés caractéristiques des produits originaires de ce lieu. Ce système vise à améliorer la transparence envers les consommateurs sur l’origine et le mode de production des produits, tout en reconnaissant et en valorisant les savoir-faire et les produits locaux.

Ce dîner thématique s’est déroulé en marge de la Conférence internationale sur le développement des indications géographiques en Afrique, qui se tiendra du 17 au 19 avril 2024 à Douala, la capitale économique du Cameroun.

Frédéric Nonos

A lire aussi :

15-04-2024- Indication géographique : L’OAPI organise une conférence internationale à Douala pour promouvoir les produits locaux

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A LIRE AUSSI ...

Benjamin Netanyahu et les dirigeants du Hamas dans le collimateur de la CPI

Le procureur général de la Cour pénale internationale a déclaré lundi qu’il...

RDC : le Palais de la Nation interdit d’accès jusqu’à nouvel ordre

Le Palais de la Nation à La Gombe, Kinshasa. A l’horizon, Brazzaville...

Festival de Cannes 2024 : les femmes africaines et arabes à l’honneur

Le Festival international du film de la Mer Rouge a attiré cette...

[quads id=1]