Home Economique Le FMI révèle une augmentation des dépenses de 200 milliards de FCFA pour les subventions aux carburants en 2022.
Economique

Le FMI révèle une augmentation des dépenses de 200 milliards de FCFA pour les subventions aux carburants en 2022.

Le FMI révèle des dépenses supplémentaires de 200 milliards de FCFA pour les subventions aux carburants en 2022

Dans un rapport récent, le Fonds monétaire international (FMI) a révélé que les subventions aux produits pétroliers à la pompe au Cameroun étaient sous-évaluées en 2022. Le coût total de la subvention aux carburants pour cette année est estimé à plus de 900 milliards de FCFA, soit 200 milliards de FCFA de plus que ce qui avait été annoncé par le président Paul Biya. Cette augmentation des dépenses est due à la hausse des prix du pétrole et à l’absence d’ajustement des prix intérieurs.

Une hausse des prix à la pompe pour compenser les dépenses supplémentaires

En raison de l’explosion des subventions aux carburants en 2022, le gouvernement camerounais a été contraint d’augmenter les prix des produits pétroliers à la pompe à partir du 1er février 2023. Les prix du litre de super, diesel et kérosène ont ainsi augmenté respectivement de 15 %, 25,2 % et 36,5 %. Cette mesure a été prise sous la pression du FMI, qui considère que les dépenses liées aux subventions aux carburants ralentissent les investissements publics. Le Cameroun s’est engagé à supprimer progressivement ces dépenses, à l’exception du gaz domestique.

De nouvelles hausses des prix à la pompe prévues pour les années à venir

Selon un rapport de Fitch Ratings, le gouvernement camerounais devra apporter de nouveaux ajustements à la hausse des prix du carburant à la pompe au cours des deux prochaines années. En effet, le FMI pourrait conditionner le versement du cinquième versement prévu en décembre 2023 à une nouvelle hausse des prix. Le programme économique et financier entre le Cameroun et le FMI pourrait également être prolongé jusqu’en 2025 afin de renforcer les mesures d’assainissement budgétaire.

En conclusion, les subventions aux carburants au Cameroun ont entraîné des dépenses supplémentaires de 200 milliards de FCFA en 2022. Pour compenser ces dépenses, le gouvernement a augmenté les prix à la pompe, sous la pression du FMI. De nouvelles hausses des prix sont prévues dans les années à venir, dans le cadre des mesures d’assainissement budgétaire.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[quads id=1]