Assemblée nationale : 7.000 armes circulent illégalement au Cameroun

0
8

C’est l’information la plus importante que l’on retienne du discours d’ouverture du président de l’Assemblée nationale (Pan), Cavaye Yeguie Djibril, hier mardi 8 juin 2021.if(typeof __ez_fad_position != ‘undefined’){__ez_fad_position(‘div-gpt-ad-237online_com-medrectangle-3-0’)};

« La Représentation nationale souhaite attirer l’attention du gouvernement sur un phénomène de plus en plus préoccupant, à savoir la circulation d’armes de toutes sortes et de toutes origines. Les informations dont nous disposons montrent que près de sept mille armes sont en circulation illégale », a martelé de Pan du haut de la chaire. Il a été plus explicite en précisant qu’à l’heure où l’on assiste à une montée de l’insécurité, marquée par des scènes de violences ici et là, ainsi que des actes de crime organisé, « il est urgent de définir ce phénomène ». Le patron de la Chambre des représentants a poursuivi en précisant que ce phénomène constitue une menace pour l’intégrité physique des citoyens et même pour la sécurité de l’État. Puis, dans sa volonté d’appeler les gouvernants à réduire ce phénomène au plus vite, il n’a pas salué « les premières mesures prises par le gouvernement à travers le ministère de l’Administration territoriale, notamment avec les armes traumatiques ».

Il a exhorté les autorités compétentes à aller de l’avant, tout en réitérant que l’ordre doit être rétabli dans ce secteur, « pour reprendre le contrôle du système de circulation et de possession d’armes au Cameroun ». attaques contre le gouvernement du Cameroun. Il a salué les efforts des délégués face à cette nouvelle menace. Il prit, pour ainsi dire, le cas de la lettre ouverte au Secrétaire d’État des États-Unis par les élus de la Nation, toutes chapelles confondues, et la lut solennellement le 9 avril 2021 dans la Grande Salle des Assemblées du Assemblée nationale. . Pour le Pan, cette lettre est un « document historique », « un véritable grognement aux adversaires et aux meurtriers de la République ». Il a promis que « ces professionnels de la désinformation trouveront désormais les honorables députés sur leur chemin ». Pour conclure ce chapitre, il a loué le patriotisme et le sens de la vérité qui animent les délégués.

Autres menaces contre le Cameroun

La pandémie de Coronavirus et sa gestion ont également été au centre du discours de Cavaye Yeguie Djibril. Concernant la propagation de la pandémie, il a déclaré que les résultats de la réponse du gouvernement sont encourageants, tout comme il a de grands espoirs pour la campagne de vaccination en cours. Il a également demandé à ses compatriotes de continuer à respecter les mesures barrières. « Chers compatriotes, portez les masques, portons les masques ! Respectons les mesures barrières et les mesures d’hygiène », a-t-il lancé au vu de l’assouplissement général des Camerounais dans le port du masque et le respect des mesures barrières. Il a également demandé aux délégués de s’impliquer davantage que par le passé dans la sensibilisation du public. Concernant la gestion des fonds du Covid-19, il a demandé aux compatriotes d’attendre les conclusions des enquêtes. « N’allons pas vite. Evitons toute forme de lynchage à travers les médias et autres réseaux sociaux, au risque d’exposer certains citoyens à la vengeance populaire. Restons calmes », a-t-il conclu.

Au sujet de la sécurité armée, il a exprimé sa satisfaction que, dans le contexte de la crise anglophone, d’anciens séparatistes se soient rendus et ont déposé les armes. D’autres, en revanche, indiquait-il, continuaient leur périlleuse odyssée. Le Pan a donc annoncé le soutien et les encouragements de la Chambre à l’Armée nationale qui veille au grain et « assure ses missions régaliennes en toute efficacité, avec dévouement, confiance et professionnalisme ». On retiendra dès l’ouverture de cette deuxième session que 7 députés ont rejoint la barre pour l’éternité. Cavaye a également demandé une minute de silence pour tous ces défunts, mais surtout pour les deux derniers, à savoir Lifaka et Ngo Yetna.

Léopold DASSI NDJIDJOU

#Assemblée #nationale #armes #circulent #illégalement #Cameroun

Ref. : 237online.com

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: