Boycott des élections: Célestin Djamen tire sur Joseph Biyong du PCRN

0

Célestin Djamen a demandé à Joseph Espoir Biyong de démissionner de ses fonctions de 6e adjoint au maire de Douala 5.

Joseph Espoir Biyong est en conflit avec les instances disciplinaires du PCRN, dont le président national est Cabral Libii.

Il est fondamentalement critiqué pour avoir fait des déclarations dans les médias qui « remettent en question la position du parti ».

Visiblement très déçu après les résultats de son parti dans le département du Wouri, le 6e adjoint au maire de Douala 5, a en fait confié aux médias que certains partis d’opposition, dont l’UDC et le PURS, se sont mis d’accord avec le RDPC, qui renversera le PCRN lors d’élections régionales .

Le juge de la ville avait également fait son mea culpa en direction de Maurice Kamto, président du MRC, qui, à son avis, avait raison en faveur du boycott.

Par ailleurs, Joseph Espoir avait invité Biyong Cabral Libii à travailler avec Maurice Kamto pour élaborer un véritable plan d’étude de travail à la tête de l’Etat.

Le maire Espoir Biyong, à qui on a demandé de ne pas parler dans les médias au nom du PCRN, est resté ferme dans ses positions malgré tout.

Célestin Djamen

En réponse à la nouvelle, Célestin Djamen, un activiste qui a démissionné du MRC, a déclaré que le maire Biyong faisait preuve d’immaturité politique.

Djamen estime que le jeune élu devra simplement démissionner de son poste de maire adjoint. «En ce qui concerne le jeune, petit frère Biyong, que je connais bien (…), je pense que l’inexpérience dont il fait preuve peut être attribuée à l’immaturité. Quand il explique que M. Kamto a raison aux élections boycotté, il devrait être en phase avec lui-même et se retirer de la sixième adjointe au maire de Douala 5. On ne peut pas être à la fois un élu et pour le boycott », a-t-il déclaré dans Sacré Matin le 16 décembre à la radio. Balafon.

REF: 237actu.com

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire