Cameroun – Collaboration : la question de la fraude et de la contrebande de pétrole au cœur des discussions entre le ministre camerounais de l’Eau et de l’Énergie, Gaston Eloundou Essomba, et son homologue centrafricain en charge de l’hydraulique pour l’énergie et le développement des ressources, Arthur Bertrand Piri

0

C’était le 22 octobre 2021 à Yaoundé.

Ministre camerounais de l’Eau et de l’Energie (MINÉE), Gaston Eloundou Essomba, a reçu en audience dans son ministère, le ministre centrafricain chargé du développement énergétique et des ressources en eauArthur Bertrand Piric. La réunion du 22 octobre a porté sur la fraude et la contrebande de pétrole entre les deux États.

Selon le quotidien Cameroun Tribune En kiosque le 25 octobre 2021, cette visite de la délégation centrafricaine au Cameroun est due au fait que : « Les autorités centrafricaines ont constaté que lorsque les camions chargés de… les produits pétroliers partent du Cameroun vers la RCA, les quantités déchargées au départ n’atteignent pas totalement leur destination. Cependant, ces dernières années, en raison de la crise sécuritaire, ce pays a du mal à se ravitailler, tandis que les bandits qui se cachent dans la brousse sont bien approvisionnés en carburant..

Au terme de cet entretien, le ministre Arthur Bertrand Piri a déclaré à la presse que : « Nous avons convenu qu’il y aura désormais un corridor que nous surveillerons », peut-on lire dans les colonnes de Cameroon Tribune. Plus concret, « En quittant le Cameroun, le MINEE doit être informé de la quantité de produits pétroliers qui ont franchi la frontière, de la marque du camion, de son immatriculation, du nom du chauffeur, etc. Quelles informations sont transmises à son homologue centrafricain. A l’arrivée, le ministre centrafricain valide et confirme les informations reçues », précise le journaliste.

Pour le ministre centrafricain, c’est ainsi que les deux pays peuvent lutter efficacement contre ces fléaux. Il reconnaît que l’économie de son pays est en partie dépendante du Cameroun et attache donc une grande importance à l’amélioration du trafic aux frontières des deux pays.

Dans la délégation centrafricaine que le MINEE a reçue le 22 octobre, nous avons vu le chargé d’affaires de l’ambassade au Cameroun, Jeannette Marcelle Gotchanga.

Wilfried SUPPRIMER

.

#Cameroun #Collaboration #question #fraude #contrebande #pétrole #cœur #des #discussions #entre #ministre #camerounais #lEau #lÉnergie #Gaston #Eloundou #Essomba #son #homologue #centrafricain #charge #lhydraulique #pour #lénergie #développement #des #ressources #Arthur #Bertrand #Piri

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: