Cameroun – Covidgate : Cavaye Yeguié appelle à la retenue

0
12

Hier, dans son discours d’ouverture de la réunion de la Chambre des représentants, le président de la Chambre des représentants a appelé tout le monde à ne pas lyncher dans les médias et les réseaux sociaux.if(typeof __ez_fad_position != ‘undefined’){__ez_fad_position(‘div-gpt-ad-237online_com-medrectangle-3-0’)};

Quelques jours après la publication du premier rapport d’audit de la Cour sur la gestion des 180 milliards dépensés pour lutter contre le coronavirus, des malentendus tiennent toute la nation en haleine quant aux conclusions formulées. Les noms des personnalités mises en scène dans le cadre de l’enquête, à savoir la ministre de la Santé, Manaouda Malachie, et la ministre de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Madeleine Tchuinte, sont évoqués à plusieurs reprises dans les commentaires. Cette affaire fait la une des journaux. Dans les réseaux sociaux, chacun a sa propre peur. Les plus inspirés n’ont pas conduit les gangs à condamner certains managers en niant la présomption d’innocence. Une enquête est en cours au niveau du Tribunal Pénal Spécial (TCS) pour se décharger mutuellement de leurs responsabilités.

Dans son discours d’ouverture de la session parlementaire de juin, le président de l’Assemblée nationale (Pan) a condamné cette attitude qui consiste à jeter les gestionnaires de fonds publics dans la vengeance du peuple. « Je voudrais demander aux compatriotes de bien vouloir attendre la fin des enquêtes. N’allons pas vite. Evitons de lyncher à travers les médias et autres réseaux sociaux, au risque d’exposer certains citoyens à la vengeance populaire ». Le 28 mai, le ministre de la Communication René Emmanuel Sadi avait déjà appelé dans un communiqué à « la retenue et le sens des responsabilités de chacun pour éviter la honte et condamner sans condition les membres du gouvernement et autres personnalités ». dans la gestion de ces fonds publics, car il est vrai que nul ne peut être condamné a priori pour un acte quelconque, même si sa culpabilité n’est pas encore établie ». Le Tcs a entendu plusieurs personnes ces derniers jours à propos de cette affaire baptisée « Covidgate ».

Incertitude

En attendant les résultats des différentes études, l’assouplissement des mesures barrières n’est plus un secret. Le port du masque n’est plus un vieux souvenir pour certains. Cavaye Yeguié Djbril a rappelé dans son discours que le Covid 19 est un tueur silencieux qui continue de semer la mort. Elle appelle également au respect des mesures barrières et des mesures d’hygiène.

Outre cette question préoccupante, le président de la Chambre a abordé les tensions dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest en s’attardant sur la circulation illégale d’armes dans le pays. « Les informations dont nous disposons indiquent qu’il y a près de 7 000 armes illégales en circulation. On constate actuellement une montée de l’insécurité marquée par des scènes de violence occasionnelles et par le crime organisé. Il est urgent de décrire le phénomène. Elle constitue une menace pour l’intégrité physique des citoyens et même pour la sécurité de l’État », tonne de Pan. Et enfin : « Il est essentiel ici de rétablir l’ordre, de prendre le contrôle du système de circulation et de possession d’armes au Cameroun.
Une minute de silence a été observée en hommage aux Honorables Lifaka et Ngo Yetna décédés il y a quelques semaines.if(typeof __ez_fad_position != ‘undefined’){__ez_fad_position(‘div-gpt-ad-237online_com-medrectangle-4-0’)};

Solière Champlain Paka

#Cameroun #Covidgate #Cavaye #Yeguié #appelle #retenue

Ref. : 237online.com

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: