Cameroun – Crise anglophone : Buea en alerte après une « bombe » séparatiste de 12 blessés à la foire commerciale

0

Douze personnes ont été blessées dimanche soir lorsqu’un engin explosif improvisé a explosé au parc des expositions de la place Bongo, à Buea.

Les médias d’Etat rapportent que c’est vers 21h45 dimanche que l’explosion a eu lieu au parc des expositions.

Le porteur de la bombe, qui n’a pas réussi à briser les mesures de sécurité, aurait jeté la bombe par-dessus la clôture.

dr. Martin Mokake, directeur de l’hôpital régional de Buea, a déclaré que neuf blessés étaient sortis de l’hôpital, tandis que trois autres étaient toujours en observation à l’hôpital.

« Nous avons eu 12 blessés, âgés de 21 à 35 ans. La plupart d’entre eux avaient des blessures mineures mais multiples. Ils avaient de multiples blessures perorales sur tout le corps, montrant que l’explosif était rempli de plombs et d’objets tranchants pour infliger un maximum de dégâts. Pour l’instant, nous avons trois des douze hospitalisés. Les autres ont été licenciés. Les trois personnes hospitalisées ont été grièvement blessées et nous procédons toujours à des analyses répétées pour nous assurer qu’elles ne sont pas en danger immédiat », a déclaré le Dr. Mokaké.

Les autorités ont ouvert des enquêtes. Ils ont également appelé la population à rester vigilante et à intensifier la coopération avec les forces de l’ordre, notamment en cette période de fêtes de fin d’année. Ils ont reçu pour instruction de signaler tout ce qui est suspect et toute personne suspecte.

Cameroon-Info.Net rappelle que le 6 décembre 2021, des séparatistes ont placé un engin explosif sur le marché de Grand Soppo. Il n’y a eu aucune victime car la bombe a été rapidement repérée par les commerçants du marché.

« C’était une bouteille de gaz verte. On dirait que l’explosif a été laissé là intentionnellement. Nous pensions que nous allions mourir et nous avons donc couru pour notre précieuse vie. Maintenant, nous avons rassemblé le courage de revenir après les propos rassurants des autorités qui étaient sur place. Ils veulent nous faire peur, mais nous ne devons pas céder à la peur car si nous ne venons pas au marché, nous ne pourrons pas nourrir nos familles », a déclaré un commerçant.

Bien qu’aucune victime n’ait été enregistrée, les autorités locales et les forces de l’ordre sont arrivées sur les lieux pour évaluer la situation.

Le maire de Buea, l’avocat David Mafani Namange, a déclaré que les habitants de Buea épris de paix ne seraient pas choqués.

«Je veux le condamner et le condamner complètement au nom des habitants de Buea. Le crime est que nous sommes des gens pacifiques, si c’est un crime du tout. Mais je tiens à remercier le peuple que rien ne nous empêchera de rester pacifiques et de rester avec la nation », a-t-il déclaré.

La population a été invitée à toujours surveiller de près son environnement, à faire attention aux objets suspects et à coopérer avec les forces de l’ordre pour maintenir la paix à Buea, en particulier pendant cette période festive.

Les forces de l’État camerounais se sont battues pour chasser les séparatistes armés qui ont planté leurs tentes dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest depuis que les manifestations anglophones se sont transformées en conflit armé en 2017.

Les demandes commerciales des avocats de droit commun et des enseignants anglophones ont déclenché des protestations en novembre 2016. Les manifestations de rue se sont ensuite transformées en fusillades en cours entre les forces de l’État et des combattants séparatistes armés dans des régions à prédominance anglophone, entraînant une destruction indicible de la vie, des habitats et des moyens de subsistance. .

Meurtres, enlèvements, incendies criminels, mutilations et terreur pure et simple font désormais partie de la vie quotidienne dans certaines parties des régions anglophones. Les membres de la milice ont récemment recouru à l’utilisation d’engins explosifs improvisés (EEI) dans les écoles, les marchés et d’autres environnements civils.

.

#Cameroun #Crise #anglophone #Buea #alerte #après #une #bombe #séparatiste #blessés #foire #commerciale

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire