Cameroun – Crise anglophone : la ministre Nalova Lyonga réconforte, soutient les victimes de l’attentat contre l’école d’Ekondo Titi

0

Les victimes de l’attentat contre l’école Ekondo Titi qui sont actuellement soignées à l’hôpital régional de Limbe ont reçu une aide financière et des paroles d’encouragement et de réconfort de la part de la ministre des Enseignements secondaires, la professeure Nalova Lyonga.

C’était lors d’une visite et d’une séance de travail avec les personnes touchées, leurs soignants et le personnel médical de l’hôpital.

Elle s’est arrêtée devant les lits des quatre victimes survivantes de l’attaque de l’école d’Ekondo Titi le 24 novembre qui étaient soignées à l’hôpital régional de Limbe.

« Je suis très heureux que ces enfants guérissent avec le temps. Et j’appelle toutes les familles, y compris les enseignants, à ce que tout le monde reste au gouvernement et travaille dans les limites du dialogue », a déclaré Nalova Lyonga.

Les victimes et leurs parents ont été émus par la réponse rapide du gouvernement à leur sort et par le paiement de tous leurs frais d’hospitalisation.

Le pasteur Joseph Tambe de Winner’s Chapel Ekondo Titi a remercié le président Paul Biya et la ministre Nalova Lyonga pour les paroles de réconfort.

« Nous voulons remercier le président de ce pays et le ministre de l’Enseignement secondaire et ces autorités hospitalières qui ont énormément aidé au rétablissement de nos enfants. En tant que parents des victimes, nous disons merci », a déclaré le révérend Joseph Tambe.

Les responsables de l’hôpital affirment que les quatre victimes sont actuellement hors de danger et répondent au traitement.

Le mercredi 24 novembre 2021, des combattants séparatistes armés présumés ont tué quatre étudiants et un enseignant lors d’une attaque contre le lycée gouvernemental bilingue (GBHS) Ekondo Titi, division de Ndian, région du Sud-Ouest.

Les autorités locales affirment que les miliciens non identifiés ont utilisé des grenades à main pour mener l’attaque entre 7h30 et 8h00 ce jour fatidique.

Certains des hommes armés seraient vêtus de tenues militaires, ont rapporté les médias officiels.

Les miliciens ont abattu Mme Song Celestine Fien, une enseignante de français qui enseignait aux élèves de deuxième année au moment de l’attaque. La mère de quatre enfants serait originaire de Ngwainkuma dans la subdivision de Fundong, division de Boyo.

Trois étudiants – une fille et deux garçons – ont été tués dans l’attaque, tandis que de nombreux autres ont été blessés.

L’un des cinq étudiants grièvement blessés est décédé en route vers l’hôpital régional de Limbe via Idenau. Quatre autres personnes sont désormais hors de danger et sont soignées à l’hôpital régional de Limbé.

.

#Cameroun #Crise #anglophone #ministre #Nalova #Lyonga #réconforte #soutient #les #victimes #lattentat #contre #lécole #dEkondo #Titi

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: