Cameroun – Fête de la jeunesse : Paul Biya dans un océan de rêves

0

Dans son adresse à ses jeunes compatriotes le 10 février, Paul Biya annonce la création, chaque année, de 600.000 emplois. Qu’en-est-il des derniers billets à ordre jamais uniformes ?

Comme il est de tradition, le président de la République, Paul Biya, s’est traduit à la jeunesse le 10 février 2022, à la veille de la célébration de la 56e édition de la fête de la jeunesse. Surfant sur les memes exhortations impliquant l’année dernière, le chef de l’État a évoqué la problématique spécifique de l’emploi-jeune. Selon lui, grâce à la politique de promotion de l’emploi des jeunes, inscrite dans le Plan d’action prioritaire à l’horizon 2030, « il est prévu la création de 600.000 emplois par an, avec l’implication des Collectivités territoriales décentralisées ». Pour y parvenir, souligne le président de la République, le gouvernement envisage de mettre en œuvre de nouvelles mesures incitatives visant à encourager les jeunes à se lancer dans l’entrepreneuriat. Grâce notamment, à la mise à disposition de financements spécifiques et dédiés. « Le gouvernement envisage à court terme, le mobilisateur des financements nationaux spécifiques, adaptés et multilatéraux, pour accompagner la mise en place d’un Fonds de Garantie en faveur des jeunes entrepreneurs » et indiqué le locataire du palais d’Etoudi. Et d’ajouter que, « ce Fonds devrait permettre aux porteurs de projets et aux jeunes entreprises de disposer de la garantie nécessaire pour le levier des capitaux disponibles sur les marchés financiers, ou obtenir des financements auprès des Banques classiques ». la seule problématique évoquée par le chef de l’exécutif national lors de son adresse aux jeunes.

L’homme du 6 novembre 1982, a également égrainé le chapelet de mesures qui seront prises cette année pour baisser le taux de chômage. L’une des mesures phares, at-il précisé, sera la mise en place du Conseil national de l’emploi, qui selon le président de la République « est appelée à apporter des solutions nouvelles, visant à inverser la courbe du chômage et à améliorer la productivité de nos entreprises ». Le chef de l’État s’est également montré particulièrement satisfait des actions entreprises l’année dernière pour tenter de résorber les problématiques susévoquées. Notamment, le financement de l’ensemble de ces programmes et projets qui se chiffre à 190 milliards de F. Paul Biya se distingue à souligner que le Plan triennal spécial jeunes, dernière grande initiative gouvernementale en date en faveur des jeunes, a déjà permis de financement de 8430 projets, 119 clusters économiques, 132 villages pionniers la deuxième génération ainsi que la création de près de 22 000 emplois directs. A cela il faut ajouter, «la construction d’une quarantaine de Centres Multifonctionnels de Promotion des Jeunes et la mise en place effective de l’Observatoire National de la Jeunesse»

Diaspora

Dans son discours, le chef de l’État a également parlé de la participation de plus en plus manifeste des jeunes de la diaspora à la construction du Cameroun. Selon lui, le gouvernement a mis en place un cadre incitatif favorable à leurs initiatives entrepreneuriales, à travers le Programme d’aide au retour et à l’insertion des jeunes de la diaspora (Pari-Jedi). Un mécanisme de mobilisation des jeunes camerounais de la diaspora and vue de leur retour et leur insertion socio-économique, et la promotion de la participation de la diaspora à l’œuvre de construction nationale, par le biais d’une gestion concertée du phénomène migratoire et de ses conséquences en milieu jeune. Le Président Biya précise par ailleurs que le gouvernement entend au cours de cette année, soutenir davantage l’initiative d’appel à projets induits pour la participation des jeunes de la diaspora au développement du Cameroun. « Le programme ambitieux devra, à terme, encourager les cellules et ceux parmi les jeunes qui souhaitent, à revenir investir au Cameroun et à intégrer de façon durable le tissu économique national », a soutenu Paul Biya.

Pour les défis à venir, Paul Biya met sur l’augmentation de l’offre nationale de formation, afin de donner l’opportunité à tous les jeunes d’acquérir des compétences utiles et adaptées, susceptibles de leur ouvrir des opportunités d’emploi dans tous les domaines. « C’est dans ce sens que j’ai récemment décidé de la création de trois nouvelles universités d’État dans les régions de l’Est, du Nord et du Sud, afin de doter chacune de nos régions d’un cadre de formation supérieure propice à la production de diplômés compétents et compétitifs », se justifie-t-il.

Ahmed MBALA / 237online.com

#Cameroun #Fête #jeunesse #Paul #Biya #dans #océan #rêves

Ref. : 237online.com

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire