Home Politique Cameroun – Politique sociale et climat sécuritaire: les députés expriment leur irritation face à l’ingérence étrangère
Politique

Cameroun – Politique sociale et climat sécuritaire: les députés expriment leur irritation face à l’ingérence étrangère

Le ministre délégué auprès du secrétaire d’État aux Relations extérieures, chargé de la coopération avec le Commonwealth des Nations, Félix Mbayu, a été interrogé sur la question à l’Assemblée nationale le 26 mars 2021.

Plusieurs ministres ont été confrontés à des députés à l’Assemblée nationale le vendredi 26 mars 2021. C’était dans le contexte des questions orales traditionnelles des élus de la nation aux membres du gouvernement. Certains députés en ont profité pour remettre en question le silence du gouvernement sur l’ingérence étrangère dans les affaires intérieures du Cameroun.

Parmi ces députés, l’honorable Ebangha Johanna épse Agbor Ntui qui a noté, par exemple, que « nous regrettons que chaque problème interne, chaque crise interne de notre pays, fasse l’objet d’interpellations, voire d’insultes de la part de certains gouvernements de pays étrangers. Récemment, des députés se sont mêlés à ces gouvernements, comme dans une symphonie qu’il est difficile de croire mal préparée à l’avance. Les commentaires sont parfois désobligeants, voire insidieux, les questions frisent le mépris manifesté envers notre pays avec la clé pour éliminer les préjugés et faire avancer la condamnation. Les cas récents de certains députés américains et du secrétaire d’État français après une interpellation d’un député français sont encore frais dans notre mémoire », a-t-elle dit avant de demander au chef de la diplomatie camerounaise jusqu’à quand le pays doit endurer cela sans répondre et sans protester, en informant Le Messager 29 mars 2021.

Quant à la crise sécuritaire dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, l’honorable parlementaire Mariam Goni, remettra également en question les attaques et les déclarations «Incompréhensible sur notre pays, le Cameroun, dans certaines institutions et médias étrangers».

En réponse, le Ministre a délégué au Secrétaire d’État aux relations extérieures, chargé de la coopération avec le Commonwealth, Félix Mbayu, représentant du ministre des relations extérieures, que l’on sache que le Cameroun agit discrètement « , on peut lire.

Pour lui, «La diplomatie ne s’adapte donc pas bien à l’agitation et au spectacle. Celui prôné par le chef de l’Etat s’appuie sur des sources qui garantissent son efficacité. Il est donc bon de dire que beaucoup a été fait, parfois en silence, car cela inclut la diplomatie … prise par nous. « amis ». La diplomatie a tendance à être une stratégie douce qui s’inscrit dans le long terme pour obtenir des résultats convaincants et efficaces contre les partenaires traditionnels et stratégiques. Il n’est pas exclu qu’elle puisse s’exprimer de manière ferme, puissante et publique pour défendre une position »a déclaré le ministre Félix Mbayu, cité par Le Messager.



Source link

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A LIRE AUSSI ...

Soudan : les États-Unis fournissent une aide de 203 millions de dollars

L’ambassadrice de l’ONU, Linda Thomas-Greenfield, a déclaré que les États-Unis avaient promis...

Polémique à l’Emia : un candidat non inscrit déclaré admis, voici la vérité de l’histoire

Un nouveau scandale éclate à l’École Militaire Interarmées (Emia) avec l’admission controversée...

Préfet du Mfoundi, Emmanuel Djikdent : « l’arrêté n’a jamais interdit la critique » (Interview)

Face à un climat de restriction croissante de la liberté d’expression, le...

RDC : Une trêve prolongée, espoir malgré le conflit ?

Les Forces armées de la RDC En République Démocratique du Congo, une...

[quads id=1]